Service client
04 42 12 55 66
Livraison express en 24h
par Chronopost si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
Menu
Mon
panier
0
  • Votre panier est vide.

Inflammation des articulations : ce qu'il faut savoir

Publié le 10 novembre 2020
Inflammation des articulations : ce qu'il faut savoir

Nous sommes tous susceptibles de souffrir un jour ou l’autre de douleurs articulaires, peu importe notre âge et notre degré d’activité physique. Le corps humain est composé de plus de 400 articulations qui peuvent s’user ou s’enraidir. Le plus souvent d’origine traumatique, les douleurs articulaires peuvent aussi provenir de processus inflammatoires ou mécaniques comme l’usure du cartilage ou les malformations.

Inflammations articulaires : les principales causes

L’inflammation des articulations porte un nom : l’arthrite. Elle peut toucher une ou plusieurs articulations et il existe des centaines d’arthrites différentes. Toutes ont néanmoins un point commun : les symptômes se développent et s’intensifient avec le temps, bien qu’elles puissent apparaître soudainement et sans raisons apparentes.

Un autre type d’inflammation fréquente est la tendinite. Souvent provoquée par un mauvais mouvement ou un geste trop souvent répété, elle correspond à l’inflammation d’un tendon. La tendinite peut perdurer des mois ou des années si elle n’est pas correctement traitée.

L’usure

Les hanches, les épaules, les coudes et les genoux sont les articulations les plus touchées par les blessures et les processus inflammatoires. On les utilise tous les jours pour réaliser des gestes anodins et essentiels.

L’inflammation se manifeste par de la douleur, une gêne ou un gonflement de la zone touchée.

Nos articulations sont composées de collagène, de tendons, de ligaments et de liquide synovial qui permettent aux os d’être mobilisés sans frottements. Lorsque l’on réalise un même geste fréquemment, nous perdons du cartilage ainsi que du liquide synovial, ce qui favorise le frottement, l’inflammation et la douleur.

L’arthrose est la résultante la plus commune de l’usure articulaire. Avec l’âge ou la répétition d’un même geste, le cartilage s’use et provoque douleur et inconfort.

Aussi, une réponse auto-immune peut être responsable de l’usure prématurée et de l’inflammation articulaire, comme dans le cas de l’arthrite. C’est alors le système immunitaire qui attaque les articulations en réduisant la quantité de liquide synovial, ce qui provoque une inflammation. Les personnes de plus de 50 ans sont les plus touchées par l’arthrite, une affection directement liée à l’âge.

Les blessures

Un mauvais geste, une mauvaise chute ou une charge trop élevée à l’entraînement peuvent entraîner des blessures plus ou moins invalidantes.

La tendinite est de loin la blessure la plus courante, avec l’entorse et la foulure. Ces deux dernières sont souvent traitées par l’immobilisation de l’articulation et de la patience.

La tendinite est une inflammation d’un tendon, une zone conjonctive par laquelle un muscle est fixé sur un os. Lors d’un geste brusque comme un étirement soudain, ou lorsque l’on réalise un mouvement de musculation avec une charge trop élevée, le tendon peut s’endolorir et réduire la mobilité.

Douleur articulaire à l'épaule

La tendinite répond mal à l’immobilisation mais peut être efficacement traitée, et plus l’inflammation est traitée tôt, plus les chances de retrouver une mobilité normale rapidement sont élevées.

Les erreurs alimentaires

Nous n’y pensons jamais, mais une mauvaise alimentation peut favoriser l’inflammation articulaire, même si nous bougeons peu et que nous ne faisons pas de sport.

Les maladies comme la goutte par exemple sont directement liées à un désordre métabolique et à la déshydratation. L’excès de charcuterie et d’alcool sont les causes les plus fréquentes des crises de goutte.

Les tendinites et autres douleurs articulaires peuvent également provenir de l’alimentation. Une personne qui consomme trop de plats préparés, de fast-food et d’alcool aura certainement des douleurs aux articulations sans savoir pourquoi.

Il en est de même pour les personnes qui pensent s’alimenter sainement mais qui sont intolérantes ou allergique à un aliment sans le savoir.

Les intolérances au lactose et au gluten par exemple provoquent systématiquement des inflammations articulaires.

Comment réduire l’inflammation articulaire ?

Prévenir et traiter les douleurs articulaires est vecteur de bien-être. Garder sa mobilité le plus longtemps possible est le meilleur rempart contre le vieillissement prématuré, la prise de poids et les maladies chroniques.

Les outils nutritionnels

Pour commencer, une alimentation moins acide peut vous préserver des inflammations articulaires et vous aider à guérir plus vite en cas de blessure.

C’est alors que savoir maintenir un bon équilibre acido-basque est déterminant pour réduire l’inflammation du corps, et aussi des articulations.

Pour réduire l’inflammation, il est important de privilégier une alimentation pauvre en acides et plus riches en éléments alcalins, qui sont les légumes verts et tous les aliments riches en minéraux.

Pour déterminer le niveau d’acidité d’un aliment, il convient de vérifier son indice Pral : s’il est positif l’aliment est acidifiant. S’il est négatif, l’aliment est alcalinisant. Égal à zéro, l’aliment est alors neutre.

Aliments réduisant les inflammations

D’une manière générale, les aliments acidifiants sont les viandes, le poisson, les œufs, les céréales et l’alcool.

Les aliments alcalins sont les fruits, les noix, les légumes et les légumineuses.

Les aliments neutres sont les graisses naturelles et les amidons.

Privilégiez donc les légumes verts, les fruits riches en minéraux et les noix pour réduire l’acidité et l’inflammation.

L’hydratation

La déshydratation favorise l’inflammation et la plupart des tendinites pourraient être évitée en buvant plus d’eau. Il est utile de savoir que l’eau représente presque 70% de notre organisme et qu’elle circule en circuit ouvert : il faut donc renouveler en permanence nos stocks d’eau pour être suffisamment hydraté.

Dans l’idéal, 3 litres d’eau par jour sont à envisager. Buvez beaucoup entre les repas, évitez les boissons gazeuses et les sodas riches en sucre, mais privilégiez l’eau plate et les infusions de thé vert, un diurétique naturel riche en antioxydants.  En renouvelant vos fluides en continu vous vous assurez d’être correctement hydratés, mais également de vous débarrasser plus facilement des toxines qui peuvent favoriser l’inflammation.

Les meilleurs compléments alimentaires pour les articulations

Les soins des articulations sous forme de compléments alimentaires peuvent vous aider à profiter d’une meilleure qualité de vie en réduisant la douleur, l’inflammation et en réduisant l’usure articulaire.

L’huile de poisson

Les oméga 3 que l’on trouve dans l’huile de poisson ont une action anti-inflammatoire très puissante, ou du moins leurs deux acides gras dominants : l’EPA et le DHA. Tous deux réduisent l’inflammation mais le DHA est plus efficace pour réduire rapidement la douleur.

Des dosages importants d’oméga 3 doivent être utilisés pour réduire l’inflammation. De ce fait, privilégiez les compléments alimentaires à base de poissons sauvages, à faible teneur en métaux lourds.

Visez 3 à 6g d’oméga 3 issus d’huile de poisson (TG – Triglycérides) par jour.

La chondroïtine et la glucosamine

La glucosamine est naturellement présente dans le liquide synovial de nos articulations et elle participe à la formation de cartilage.

En supplémentation, son mécanisme est simple : elle réduit l’inflammation et favorise la reconstitution du cartilage.

Il en est de même pour la chondroïtine, un actif utilisé pour traiter l’arthrose et l’arthrite. Son mécanisme est similaire à celui de la glucosamine, raison pour laquelle les deux substances sont souvent associées dans les formules pour les articulations.

Le collagène

Le collagène est une protéine présente dans tous nos tissus conjonctifs : les articulations, la peau et les os. Nous en produisons de moins en moins à mesure que nous vieillissons, et des taux trop réduits de collagène favorisent l’arthrite, l’arthrose et tous les problèmes rhumatologiques.

Selon des études menées sur des athlètes, il a été remarqué qu’une supplémentation de 10g de collagène par jour pendant 24 semaines avait nettement réduit la douleur et l’inflammation comparativement au groupe placebo.

Collagène en poudre et gélules

Dans une autre étude suivie sur 70 jours, les participants qui avaient consommé 2g de collagène par jour étaient capables de mieux bouger et de réaliser plus d’efforts que le groupe qui n’en avait pas consommé.

La supplémentation en collagène permet de maintenir et de rétablir l’intégrité du cartilage, ce qui explique pourquoi on en trouve systématiquement dans les meilleures formules pour le soin et le renfort articulaire.

Le mot de la fin

L’inflammation articulaire peut être le résultat d’une blessure, de l’usure ou de mauvaises habitudes de vie, notamment alimentaires. Pour réduire les douleurs aux articulations, le premier réflexe est de mieux s’alimenter afin de rétablir un meilleur équilibre acide-base dans le corps.

Pour traiter et prévenir les douleurs articulaires, des molécules comme la chondroïtine, la glucosamine et le collagène sont parmi les actifs les plus efficaces pour réduire rapidement et durablement la douleur, ainsi que pour prévenir de nouvelles inflammations.

À lire également

5 astuces contre le mal de dos en musculation

Oméga 3 : les questions les plus fréquentes

Pourquoi prendre un multivitamines ?

Sources :

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20308999/
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18416885/

Fidélité recompensée Cumulez des crédits fidélités et recevez un chèque fidélité dans votre compte client.
Livraison Express en 24h Par Chronopost si commande passée avant 16h hors we et jours fériés
Livraison Gratuite Par Mondial Relay à partir de 59,90€ en France Métropolitaine et Belgique
+100 000 clients satisfaits chaque année Site noté « Excellent » par nos clients sur les plateformes d'avis