Livraison Mondial Relay offerte dès 59,90€ *
EXCLU : -20% sur la sélection SUMMER DAYS  avec le code SUMMER24

10 astuces pour booster la testostérone

La testostérone est l'hormone de la vigueur, de la virilité et de la masse musculaire. Tous les hommes en fabriquent tout au long de leur vie, avec des fluctuations ponctuelles qui se font rapidement ressentir! Pour cette raison, les boosters de testostérone s'inscrivent comme une solution saine et healthy pour avoir plus d'énergie, relancer le développement musculaire et, pour ne rien gâcher, redonner de la gaieté à une vie sexuelle en berne.


Suivez le guide !

Comment augmenter son taux de testostérone naturellement ?

Certaines plantes comme le Tribulus terrestris, la maca, la saw palmetto, le fénugrec, l'ashwagandha et le ginseng sont réputées pour stimuler la production naturelle de testostérone dans l'organisme. Sans oublier le rôle fondamental des vitamines et minéraux !



Le point sur les suppléments boosters de testostérone pour les hommes

Les meilleures marques de compléments alimentaires proposent des stimulants hormonaux qui stimulent efficacement les sécrétions de testostérone. Ils sont généralement composés de Tribulus terrestris, une plante riche en saponines qui encourage le corps à produire plus de testostérone.


Traditionnellement, le Tribulusterrestris est employé pour augmenter la libido et la traiter la dysfonction érectile. En encourageant le corps à produire plus de testostérone, le tribulus est très utile pour les hommes qui n’en produisent pas suffisamment ou qui pratiquent une activité sportive très intensive. La supplémentation en testostérone est donc réputée pour augmenter le désir sexuel, mais aussi la performance athlétique par les effets indirects de l'hormone sur la synthèse des protéines, l'énergie et les capacités antioxydantes du corps.

Le saw palmetto, ou petit palmier de Floride, est traditionnellement utilisé pour améliorer la santé de la prostate, équilibrer le système hormonal et prévenir la perte de cheveux en réduisant l’activité de la 5-alpha réductase, une enzyme qui convertit la testostérone en dihydrotestostérone (DHT). Des études cliniques ont pu démontrer que moins de DHT circulante pouvait préserver les taux de testostérone libre en libérant les récepteurs de la testostérone. Parallèlement, la supplémentation en saw palmetto peut augmenter les taux de testostérone de plus de 38%.


Le fénugrec, comme le tribulus, contient des saponines qui peuvent augmenter les taux de testostérone et alléger les symptômes dûs à une déficience, comme la perte de désir sexuel.

Chez les sportifs, la prise de fénugrec est réputée pour booster la testostérone, augmenter le force musculaire et réduire le taux de masse grasse.

L'avoine sauvage, l'ashwagandha et la maca sont également des phytoactifs qui ont prouvé leur efficacité dans la prise en charge de taux de testostérone trop bas chez les hommes de tous âges.

Le ZMA, une association de zinc et de magnésium, est un supplément très réputé pour l'équilibre hormonal et pour stimuler les sécrétions de testostérone. Le zinc permet au corps de fabriquer de la testostérone, raison pour laquelle les déficiences en zinc peuvent entraîner des troubles de l'érection. Aussi, le zinc favorise le maintien de l'équilibre nerveux, aidant le corps à mieux adapter sa réponse au stress. En abaissant la production de cortisol, le zinc intervient favorablement dans l'équilibre hormonal. Le magnésium agit en synergie avec le zinc pour aider l'organisme à être moins sensible au stress et à la fatigue nerveuse, réduisant par conséquent les taux de cortisol.

L’acide D-Aspartique est un acide aminé qui joue un rôle de modulateur dans la production d’hormones dans le corps. Il peut augmenter la production d’une hormone dans le cerveau qui, indirectement, augmente les sécrétions de testostérone par les testicules.

La Team TLN te recommande

Les femmes ont-elles besoin de booster leur testostérone naturelle ?

Bien que la testostérone soit un androgène, donc une hormone mâle, les femmes en produisent également ! Elle est notamment utile pour la production de nouveaux globules rouges, pour la libido et pour la modulation des hormones affectant la reproduction.

À partir de 40 ans, la femme voit son taux de testostérone réduit de moitié, favorisant la baisse de la libido, mais aussi la faiblesse musculaire et la fatigue.

Un booster de testostérone à base de tribulus, de zinc et de maca peut ainsi réduire ses manifestations, intimement liées à la période de la pré-ménopause. Une supplémentation régulière pourra redonner de l’élan sur le plan sexuel, sportif, et améliorer l’humeur.

À quoi sert la testostérone et quels sont ses effets ?

La testostérone est une hormone mâle responsable du développement des caractéristiques physiques masculines et de la masculinisation des organes génitaux pendant la puberté. À l'âge adulte, la testostérone régule la fertilité, la masse musculaire, le taux de masse grasse et la production de globules rouges. Ayant un rôle anabolisant, la testostérone est essentielle pour les athlètes et les sportifs qui cherchent à prendre de la force et plus de masse musculaire. Quand les taux de testostérone baissent, avec l’âge, une maladie, un traitement médicamenteux ou suite à une exposition à un perturbateur endocrinien, les hommes peuvent éprouver :


  • Une diminution de la libido
  • Des troubles de l'érection
  • Une production plus faible et une baisse de la maturation des spermatozoïdes
  • Une augmentation du tissu mammaire
  • Une perte de masse musculaire
  • Une perte de force
  • Une augmentation du taux de masse grasse

Comment augmenter sa testostérone ?

1. Entrainez-vous avec de la fonte

La musculation stimule la construction musculaire en "abîmant" les fibres musculaires. L’organisme répare ensuite les muscles endommagés lors du processus de récupération musculaire.

S’entrainer avec des charges additionnelles permet aussi d’élever le taux de testostérone directement après la séance.

La recherche a en effet prouvé que les mouvements poly-articulaires, tels que le squat, boostent le taux de testostérone naturel.

2. Limitez le cardio statique

Inclure du cardio dans son planning d’entrainement est judicieux pour la santé du système cardio-vasculaire et pour contrôler son pourcentage de graisse. Mais le danger est d’en faire trop, au point d'altérer la croissance musculaire.

Vous remarquerez que les marathoniens ont peu de masse musculaire. Les longues distances inhibent les sécrétions de testostérone, réduisant progressivement la synthèse protidique et la masse musculaire. Il ne s'agit pas d'une théorie, mais d'un constat confirmé par la communauté scientifique, qui a pu prouver que les longues distances inhibaient la production de testostérone.

Abuser du cardio est non seulement contreproductif pour les muscles, mais également pour le taux de testostérone.

3. Préférez le cardio HIIT

L'entraînement par intervalles à haute intensité HIIT favorise la combustion des graisses sur une plus longue durée car il augmente la consommation d'oxygène post-exercice (EPOC) de plus de 70% ! Contrairement au cardio classique qui brûle des calories pendant l'effort, les efforts de haute intensité entrecoupés de courtes périodes de repos augmentent la dépense calorique pendant 48 à 72h.


Si le HIIT n'affecte pas négativement les taux de testostérone, c'est parce que la durée de l'effort est nettement plus courte qu'une séance de cardio classique, qui dure généralement de 45 minutes à une heure. Aussi, la masse musculaire est préservée, et stimulée parfois (si l'on utilise des charges ou des exercices au poids de corps), ce qui encourage le corps à produire plus de testostérone.

4. Consommez suffisamment de protéines

Vous savez déjà que vous avez besoin de protéines pour construire de la masse musculaire, mais saviez-vous que leur consommation augmentait le taux de testostérone dans l'organisme ?

Les recherches scientifiques sur le sujet ont montré qu’une alimentation plus riche en protéines et moins élevée en glucides avait un effet positif sur le foie, les reins, et le taux de testostérone.

En plus des compléments protéinés, concentrez votre alimentation autour des protéines animales telles que les laitages, les œufs, le poulet et le poisson.

5. Mangez des légumes !

Les légumes sont cruciaux pour une santé optimale et la croissance musculaire. Certains légumes sont même reconnus pour booster le niveau de testostérone: les brocolis, les choux de Bruxelles et le cresson. Cela est dû aux phytonutriments qu’ils contiennent, qui réduisent la formation d'œstrogènes (hormones femelles).



La Team TLN te recommande

6. Evitez l’alcool

Alors qu’une consommation modérée d’alcool améliore la santé du cœur, une consommation importante et quotidienne diminue de manière significative le taux de testostérone.

L’inflammation générée par l’alcool dégrade la production hormonale.

7. Limitez la durée des régimes pour la perte de poids

La qualité de l’alimentation a un impact direct sur l‘équilibre hormonal, dont les taux de testostérone. Il est donc important de surveiller ses apports nutritionnels, et surtout d’éviter les restrictions caloriques trop longues. Les personnes qui consomment trop peu de calories sur le long terme inhibent leur production naturelle de testostérone. Consommer suffisamment de protéines est essentiel pour conserver sa masse musculaire et réduire sa masse grasse, mais les glucides et les lipides sont aussi essentiels à des taux de testostérone sains. Par exemple, les glucides sont cruciaux pendant l’effort car ils fournissent de l’énergie et empêchent la chute des sécrétions de testostérone. Les lipides, quant à eux, participent à la production de l’hormone dans le corps. Saviez-vous que le cholestérol est un précurseur de testostérone ?

8. Faites le plein de vitamine D !

La vitamine D est essentielle au capital osseux et à l’immunité. Ce que nous savons moins, c’est qu’elle est un booster naturel de testostérone très efficace. Selon des études menées sur 12 mois, la supplémentation avec 5µg de vitamine D3 par jour a augmenté les taux de testostérone des participants de plus de 25%. Chez les personnes âgées, la vitamine D aide à préserver des taux plus élevés, augmentant leur tonus et préservant leur masse musculaire.

9. Réduisez le stress et la production de cortisol

Le stress augmente la production de cortisol, une hormone antagoniste de la testostérone. Plus les taux de cortisol sont élevés, moins le corps fabrique de testostérone. Savoir gérer son stress est donc un moyen fiable et efficace de conserver des taux plus élevés. Des apports adéquats en zinc, magnésium, vitamine B6 et acides gras oméga 3 réduisent les risques de déséquilibre nerveux lié à une carence alimentaire.

10. Dormez !

Le sommeil favorise non seulement la récupération mais aide également à conserver les hormones essentielles à la construction musculaire, comme l’hormone de croissance et la testostérone.

Quand vous êtes bien reposé, vous avez non seulement plus d’énergie mais également un niveau de testostérone plus élevé, ce qui favorise de meilleurs performances et un meilleur développement musculaire.

La Team TLN te recommande

Comment utiliser son booster de testostérone ?

Les compléments alimentaires s'emploient ponctuellement, c'est à dire en programmes de 4 à 8 semaines, renouvelables dans l'année. Idéalement, faire une pause équivalente à la durée de la cure avant de reprendre un stimulant hormonal


Pour tirer les meilleurs bénéfices de son booster de testostérone, il est recommandé le prendre avant l'entraînement ou en début d'après-midi sur les jours de repos. Pour les personnes qui font peu ou pas de sport, il est conseillé de prendre son supplément en début d'après-midi, ou alors environ une demi-heure avant un acte sexuel.

Comment baisser sa testostérone ?

Si des taux trop bas de testostérone sont courants, on peut aussi en fabriquer trop. Chez les hommes, des taux de testostérone trop élevés peuvent augmenter la production d’œstrogènes sous l’effet de l’aromatase. Pour cette raison, les utilisateurs de testostérone souffrent fréquemment de manifestations féminisantes comme l’hypertrophie de la glande mammaire. Des taux de testostérone trop élevés peuvent aussi accélérer la perte des cheveux, favoriser les troubles cardiaques, augmenter l’agressivité et les comportements de dominance, la pilosité, la prise de graisse sur la sangle abdominale, rendre la peau et les cheveux gras, et encourager l’hypertrophie de la prostate.


Chez les femmes, des taux de testostérone trop élevés favorisent la pilosité excessive, la perte des cheveux, la mue de la voix et la perte de fertilité.

Une testostérone trop élevée doit absolument être prise en charge par un médecin, mais des interventions nutritionnelles peuvent neutraliser le terrain, comme par exemple:

Consommer des produits à base de soja, un phytoœstrogène qui peut faire chuter les taux de testostérone chez les hommes comme chez les femmes.

Consommer de la menthe, surtout de la menthe poivrée, qui réduit la production de testostérone.

La racine de chicorée, riche en fibres prébiotiques essentielles à la santé du microbiote, a aussi des vertus modulatrices qui peuvent faire chuter les taux de testostérone de plus de 26% après une semaine d’utilisation. Chez les femmes, la racine de chicorée peut faire baisser la testostérone de plus de 30% après utilisation sur un seul cycle menstruel.

La graine et l’huile de lin se lient à la testostérone et l’excrètent du corps, réduisant sa concentration dans l’organisme.

Les amandes et les noisettes augmentent la SGBG (Sex Hormone Blinding Globulin), une protéine qui se lie à la testostérone libre, affectant les taux de testostérone.

Où trouver un bon booster naturel de testostérone?

Il existe des milliers de références proposant des formules qui promettent d'augmenter naturellement la testostérone. Nous vous conseillons d'acheter votre supplément parmi les meilleures marques françaises ou européennes, qui fabriquent des suppléments selon les bonnes normes de fabrication, dans des laboratoires certifiées HACCP et conformes aux normes anti-dopage.


Évitez les produits aux consonances pharmaceutiques, qui peuvent contenir des substances interdites. Ne prenez surtout pas de suppléments qui vantent des vertus de pro-hormones, qui sont inefficaces, dangereux et qui peuvent vous faire échouer à un contrôle anti-dopage. Les plantes comme le tribulus, le fénugrec, l'avoine sauvage ou le palmier nain disposent de vertus santé en plus de véritablement encourager le corps à produire plus de testostérone. Veillez à ce que tous les ingrédients soient connus, d'origine naturelle et développés dans un laboratoire certifié.

Enfin, ne succombez pas aux promesses des produits dopants, qui sont des médicaments détournés de leur usage pharmaceutique et dont les effets sur le corps et la santé peuvent s'avérer dévastateurs.

La Team TLN te recommande

Sources:

Vaamonde D, Da Silva-Grigoletto ME, García-Manso JM, Barrera N, Vaamonde-Lemos R. Physically active men show better semen parameters and hormone values than sedentary men. Eur J Appl Physiol. 2012 Sep;112(9):3267-73.


Timón Andrada R, Maynar Mariño M, Muñoz Marín D, Olcina Camacho GJ, Caballero MJ, Maynar Mariño JI. Variations in urine excretion of steroid hormones after an acute session and after a 4-week programme of strength training. Eur J Appl Physiol. 2007 Jan;99(1):65-71.


Rossow LM, Fukuda DH, Fahs CA, Loenneke JP, Stout JR. Natural bodybuilding competition preparation and recovery: a 12-month case study. Int J Sports Physiol Perform. 2013 Sep;8(5):582-92.


Pilz S, Frisch S, Koertke H, Kuhn J, Dreier J, Obermayer-Pietsch B, Wehr E, Zittermann A. Effect of vitamin D supplementation on testosterone levels in men. Horm Metab Res. 2011 Mar;43(3):223-5.


Anderson ML. Evaluation of Resettin® on serum hormone levels in sedentary males. J Int Soc Sports Nutr. 2014 Aug 23;11:43.