Livraison Mondial Relay offerte dès 59,90€ *
-20% sur la sélection du coach avec le code COACH20

Pourquoi manger du gras ne fait pas grossir ?

Vous êtes nombreux à ne pas ajouter de corps gras dans vos assiettes ou lors de la préparation de vos menus, espérant ainsi alléger votre repas. Pourtant, malgré une charge calorique plus importante que les protides et les hydrates de carbone, les graisses ne sont pas toujours responsables de la prise de poids. Explications.

Pourquoi nous grossissons

Une alimentation déséquilibrée est la principale cause de la prise de poids. La plupart du temps, les apports caloriques sont trop élevés et la répartition des macronutriments déséquilibrée. À la longue, le corps stocke les calories superflues sous forme de graisse, de plus en plus difficiles à perdre à mesure que le temps passe. 

Des apports caloriques trop importants

Nous avons tous besoin d’une certaine quantité de calories de chaque jour : pour bouger, réfléchir, faire du sport et accomplir nos tâches quotidiennes.

Ces besoins caloriques sont spécifiques à chaque personne et dépendent essentiellement de l’âge, de la condition physique, de l’état de santé, du sexe ainsi que la quantité d’activité physique.

Lorsque les apports caloriques issus de l’alimentation sont plus élevés que ce que nous dépensons chaque jour, le corps stocke les calories excédentaires dans nos adipocytes.

Pizza : apport calorique important

Les cellules graisseuses constituent ainsi des réserves d’énergie qui peuvent être mobilisées en cas de grosse dépense calorique, ou d’une alimentation déficitaire maintenue sur une certaine durée. C’est de cette manière que les candidats de l’émission Koh Lanta parviennent à survivre plusieurs semaines en s’alimentant avec des mollusques crus et quelques grammes de riz : en puisant dans leurs réserves de graisses ! Ces dernières sont indispensables à la survie, à condition de vivre dans un milieu inhospitalier où il n’est pas possible de s’alimenter tous les jours, ce qui n’est pas votre cas.  

Une consommation excessive d’aliments transformés, trop gras, trop sucrés, et trop caloriques mène inévitablement à la prise de poids. Certaines personnes souffrent de pathologies chroniques ou de dérèglements hormonaux qui favorisent la prise de poids. Cependant, dans la plupart des cas, nous prenons du poids simplement parce que nous mangeons trop.

Les sucres : l’ennemi

Aliments transformés riches en sucre

Si 1g de graisse compte neuf calories, soit plus du double que les protéines et les glucides, les lipides ne sont pas pour autant responsables de l’épidémie d’obésité qui frappe les pays industrialisés. Bien entendu, les graisses trans et saturées, issues de la friture ou de produits transformés tels que les gâteaux apéritifs, les biscuits ou certains plats préparés sont à éviter.

Mais l’ennemi, c’est le sucre. Il est présent partout : dans le pain, les céréales raffinées, les sodas, ainsi que toutes les gourmandises qui nous font saliver. Et le principal souci avec le sucre, c’est l’addiction qui provoque.

En effet, lorsque nous consommons un aliment sucré, nous sécrétons plus de dopamine et de sérotonine : nous activons le circuit de la récompense dans notre cerveau. Cela signifie qu’à chaque fois que nous consommons un aliment sucré, notre corps réagit comme s’il recevait une récompense. Raison pour laquelle il est si difficile de réduire les glucides et les sucres pendant un régime : nous nous sentons déprimé. Un délai d’une dizaine de jours est nécessaire pour se sevrer du sucre et de ses effets euphorisants.

Le sucre est ainsi l’ennemi à éviter. Les graisses, quant à elles, ne sont pas toutes mauvaises pour la composition corporelle et surtout pour la santé, bien au contraire.

Pourquoi manger du gras ne fait pas grossir ?

On pense à tort que les lipides font grossir. Pourtant, toutes les graisses ne provoquent pas forcément une prise de poids.

Toutes les graisses ne sont pas mauvaises

Les graisses saturées et trans sont à éviter absolument. Elles ne sont pas issues de la nature et favorisent les maladies cardiaques et métaboliques.

Mais, parmi toutes les graisses présentes dans l’alimentation, certaines sont bonnes pour la santé, voir même essentielles. Il s’agit des oméga 6, des oméga 9 et surtout des oméga 3.

Les oméga 6 sont essentiellement présents dans les huiles végétales, réputées pour réduire les risques de maladies cardio-vasculaires. Aussi, ces graisses interviennent dans l’équilibre des prostaglandines, qui régulent l’inflammation dans le corps.

Fruit à coque : les noix

Pour cette raison, les sportifs qui consomme trop peu de lipides sont souvent sujet aux tendinites ainsi qu’aux blessures articulaires. Ils pourraient les éviter en consommant plus d’huiles végétales telles que l’huile d’olive, de noix, de colza, ainsi que des fruits à coque et des graines telles que les amandes, noix de cajou, les pistaches ou les graines de tournesols.

Certaines graisses aident à brûler les graisses !

Pavé de saumon riche en omega

Il est peu probable que vous puissiez prendre du gras en consommant du saumon, du maquereau ou du hareng, même en grandes quantités. Ces poissons regorgent d’oméga 3, un groupe d’acides gras polyinsaturés aux multiples bénéfices pour la santé :

  • Ils fluidifient le sang et améliorent les fonctions cérébrales
  • Ils réduisent l’inflammation dans le corps
  • Ils augmentent la sensibilité à l’insuline
  • Ils favorisent la mobilisation des graisses stockées lors de régimes amincissants
  • Ils favorisent une meilleure santé cardio-vasculaire et réduisent les risques de crise cardiaque et d’AVC

 

En consommant des oméga 3 sur une base régulière, vous améliorez la répartition des nutriments dans votre corps et réduisez aussi les risques de stocker de la graisse. Aussi, les oméga 3 peuvent être utiles pour les personnes qui cherchent à rééquilibrer leur alimentation ou stabiliser leur poids après un régime amincissant. Les oméga 3 réduisent la formation de nouvelles graisses et limitent ainsi la reprise de poids.

Le CLA, ou Acide Linoléique Conjugué, est également un acide gras qui favorise la perte de poids et la minceur. Il est très populaire dans le milieu du complément alimentaire car c’est un brûleur de graisse (non stimulant) extrêmement efficace qui peut être consommé par tous types d’utilisateurs. Contrairement aux brûleurs de graisse thermogéniques qui contiennent de la caféine, le CLA n’a aucune incidence sur le rythme cardiaque.

Le CLA et les oméga 3 sont naturellement présents dans de nombreux aliments.

La Team te recommande

Le saumon, la truite, ainsi que tous les poissons gras sont naturellement riches en oméga 3.

Le beurre biologique, ainsi que tous les produits laitiers entiers, sont riches en CLA. Il en est de même pour les viandes rouges issues d’élevage biologiques, qui sont naturellement riches en acide linoléique conjugué.  

Cependant, pour bénéficier des atouts de ces acides gras, il est conseillé de les consommer sous forme de compléments alimentaires afin de bénéficier de dosages plus concentrés et plus adaptés à vos programmes de remise en forme ou de perte de poids.

À lire également

Nutrition sportive : les idées reçues

Idée reçue : s’affamer fait maigrir

Le jaune d’œuf : ami ou ennemi ?

Des aliments qui brûlent la graisse ?

Sources :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2958879/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15481762/