Service client
04 42 12 55 66
Livraison express en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
Menu
Mon
panier
0
  • Votre panier est vide.

Qu'est-ce que l'insuline?

Publié le 18 novembre 2019
Qu'est-ce que l'insuline?

L’insuline est une hormone produite par le pancréas et son rôle est de réguler la glycémie dans le corps. Elle lui permet d’utiliser le glucose issu des sources d’hydrates de carbone consommées pour produire de l’énergie ou pour le stocker pour une utilisation future.  L’insuline est considérée comme une hormone anabolisante car elle augmente l’absorption des nutriments favorables à la croissance musculaire et à la réduction du catabolisme. Pourtant, malgré son rôle essentiel, elle tient aussi la réputation d’hormone maléfique dont le seul but serait de nous engraisser.

Mais qu'est-ce que l'insuline? Quel rôle joue-t-elle pour la santé, le développement musculaire et la perte de poids ?

Qu'est-ce que l'insuline?

L'insuline c'est quoi?

L’insuline est une hormone, ce qui signifie que c’est une substance que le corps secrète pour affecter les fonctions des organes ou des tissus, et elle est fabriquée et libérée dans le sang par le pancréas.

La nourriture que nous absorbons est décomposée en nutriments de base : les protéines se décomposent en acides aminés, les graisses alimentaires en acides gras et les glucides en glucose. Ils font ensuite leur chemin dans la circulation sanguine. Le rôle de l’insuline est très important, car les nutriments absorbés doivent être ensuite déplacés du sang vers les cellules musculaires et adipeuses pour être utilisés ou stockés. Et c’est là que l’insuline entre en jeu : elle aide les nutriments à pénétrer dans les cellules en commandant à celles-ci de s’ouvrir et de les absorber.

À chaque fois que nous absorbons de la nourriture, notre pancréas libère de l’insuline dans le sang. À mesure que les nutriments sont captés par les cellules, les niveaux d’insuline diminuent jusqu’à ce qu’ils soient tous entièrement métabolisés. Les niveaux d’insuline se stabilisent alors à un niveau "de base" faible.

Ce cycle se produit chaque fois que nous mangeons de la nourriture : les acides aminés, les acides gras et / ou le glucose trouvent leur chemin dans notre sang, et ils sont ensuite rejoints par l’insuline qui les introduit dans les cellules. Une fois le travail terminé, le taux d’insuline retourne à la normale et le pancréas attend que nous mangions à nouveau de la nourriture et que nous répétions le processus.

Le rôle de l’insuline pour la santé

Nous ne pouvons pas nous en passer de l’insuline. Pourquoi, alors, est-elle attaquée de façon si brutale par les gourous de la nutrition? Pourquoi nous dit-on qu’elle nous rend gras et malades?

Parce que l’un des rôles vitaux de l’insuline dans le corps est lié au stockage de la graisse : elle réduit l’utilisation des graisses comme source d’énergie et favorise le stockage de nouvelles graisses. Cela en fait donc une cible facile et un bouc émissaire évident dans la prise de poids.

La "logique" serait la suivante:

Régime riche en glucides = taux d’insuline élevé = brûler moins de graisses et en stocker plus = grossir

L'insuline et la santé

Et puis, comme corollaire :

Régime faible en glucides = faibles niveaux d’insuline = brûler plus de graisses et stocker moins = rester sec

À première vue, ces énoncés semblent plausibles.

L’insuline favorise le développement musculaire

L'insuline et la prise de muscle

Si l’insuline n’induit pas directement la synthèse des protéines comme le font les acides aminés, elle a tout de même un rôle anti-catabolique. Cela signifie que lorsque les niveaux d’insuline sont élevés, le taux de décomposition des protéines musculaires diminue. Cela crée un environnement plus anabolisant dans lequel les muscles peuvent grossir plus rapidement.

Plusieurs études démontrent de façon concluante que les régimes riches en glucides sont plus efficaces que les régimes faibles en glucides pour prendre de la force et de la masse musculaire.

Des chercheurs de l’Université Ball State ont découvert que des faibles niveaux de glycogène musculaire (ce qui est inévitable avec un régime pauvre en glucides) nuisaient à la signalisation des cellules post-entraînement liés à la croissance musculaire.

Une étude menée par des chercheurs de l’Université de la Caroline du Nord a révélé que lorsqu’elle est combinée à l’exercice quotidien, une alimentation à faible teneur en glucides augmentait les niveaux de cortisol au repos et diminuait les niveaux de testostérone libre.

L’insuline et la perte de poids

L’insuline déclenche certes le stockage de la graisse, mais elle ne fait pas directement grossir.

L’insuline ne fait pas directement grossir

L’une des accusations les plus courantes contre les glucides et l’insuline, c’est qu’en mangeant beaucoup de glucides chaque jour nos niveaux d’insuline restent chroniquement élevés. Cela, à son tour, (supposément) provoque un gain de poids parce que notre corps est constamment en "mode de stockage de graisse" et rarement en "mode de combustion de graisse".
Cela sonne bien, mais c’est un mythe !

Il est vrai que l’insuline commande aux cellules adipeuses de stocker les calories issues de l’alimentation, mais ce n’est pas ce qui fait grossir au fil du temps. Le véritable responsable est l’apport excessif de mauvaises calories. Si vous donnez à votre corps plus d’énergie qu’il n’en brûle chaque jour, une partie de l’énergie excédentaire sera stockée sous forme de graisse corporelle, et c’est ainsi que vous prendrez du poids.

Insuline et perte de poids

Les véritables causes de la prise de poids

L’insuline n’est donc pas directement en cause dans la prise de graisse. Le surpoids et la sédentarité, eux, sont les vrais coupables. Si vous êtes en surpoids et sédentaire, l’apport régulier de grandes quantités d’hydrates de carbone causera inévitablement des problèmes sur le long terme. Votre corps aura de plus en plus de difficulté à sécréter de l’insuline ce qui, avec le temps, peut favoriser l’apparition du diabète de type 2, soit le diabète "gras" et augmenter les risques de maladies cardiaques.

En revanche, si vous conservez un pourcentage de graisse corporelle normal, que vous faites de l’exercice régulièrement et que vous mangez de façon raisonnable, vous ne rencontrerez pas ces problèmes. En vous alimentant sainement, vous allez pouvoir maintenir votre sensibilité à l’insuline et votre corps saura faire bon usage des glucides que vous mangez.

À lire également

Zoom sur les glucides et les dangers du sucre

Diète pauvre en glucides : pour ou contre ?

Sèche et glucides : doit-on vraiment les éliminer ?

Le cyclage des glucides : qu’est-ce que c’est ?  

 

 

Sources :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15879168

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20091182




Fidélité recompensée Cumulez des crédits fidélités et recevez un chèque fidélité dans votre compte client.
Livraison Express en 24h Par Chronopost si commande passée avant 16h hors we et jours fériés
Livraison Gratuite Par Mondial Relay à partir de 59,90€ en France Métropolitaine et Belgique
+100 000 clients satisfaits chaque année Site noté « Excellent » par nos clients sur Avis Vérifiés