Livraison Mondial Relay offerte dès 59,90€ *
EXCLU : -20% sur la sélection EIYO DAYS avec le code EYO24

Alimentation sans sucre : avantages et précautions

Le sucre est le plus addictif des aliments. Ses répercussions sur le mental et le système hormonal sont conséquentes, si bien que peu de personnes sont capables, lorsqu’elles sont habituées à en consommer en grandes quantités, de ne plus s’en approcher.
Pourtant, une alimentation sans sucre est sans doute la meilleure approche pour rester en bonne santé, garder la ligne et avoir plus d’énergie.

Faisons le point sur les avantages d’une alimentation sans sucre, ainsi que les difficultés à contourner pour parvenir à abandonner pour de bon ce poison de l’organisme et de l’esprit.

Les bienfaits de l’alimentation sans sucre

Le sucre n’est pas un aliment que l’on trouve, en l’état, facilement dans la nature.

Et notre corps, bien que fonctionnant essentiellement avec le glucose, n’est pas non plus paramétré pour subir les inconstances et les calories vides du sucre.

Savoir abandonner les sucres rapides, inventés et produits par l’homme, est un pas immense vers la santé et le bien-être chronique.

Les bienfaits d'une alimentation sans sucre

Une alimentation sans sucre comporte des avantages concrets sur la forme et la santé :

  • Des risques amoindris de maladies chroniques
  • Un meilleur contrôle de sa faim et de son appétit
  • Des niveaux d’énergie constants
  • Un meilleur équilibre mental
  • Une meilleure composition corporelle
  • Une meilleure gestion du poids
  • Une meilleure santé dentaire
  • Moins d’allergies

Les difficultés à contourner

Réduire et abandonner le sucre peut comporter des difficultés réelles, notamment lors des premières semaines, allant de la dépression à la perte d’énergie.

Les conséquences du manque de sucre sur le mental

La consommation de sucre affecte notre système de récompense dans le cerveau, un facteur favorisant de la survie, mais aussi et surtout de l’addiction.

La nourriture est une récompense naturelle, qui stimule le cerveau et nous pousse à manger plus.

Cette stimulation devient incontrôlable dans le cas du sucre, car le cerveau commande une sécrétion plus importante de dopamine, comme c’est le cas pour les drogues dures.

Le sucre, facteur de récompense pour notre cerveau

Aussi, le sucre peut provoquer une sécrétion importante d’opioïdes dans le cerveau, ce qui augmente naturellement l’intensité et la fréquence des fringales.

Consommer du sucre régulièrement a des répercussions directes sur le cerveau : il s’y habitue, en devient dépendant, et en demande de plus en plus.

Ainsi, abandonner le sucre a des conséquences directes et immédiates sur le moral

Certaines personnes vont se sentir déprimées, anxieuses, vont mal dormir, avoir des difficultés à se concentrer, et surtout souffrir de fringales insupportables.

Les conséquences sur le physique

Lorsque le corps est habitué à disposer de stocks inépuisables de glucose, le simple fait de réduire ses apports en sucres rapides peut provoquer certains désordres comme :

  • Une perte d’énergie
  • Plus de fatigue
  • Moins de motivation
  • La nausée
  • Des maux de tête

Nos astuces pour réussir à abandonner le sucre

Pour parvenir à ne plus consommer de sucre et s’y tenir sur le long terme, quelques précautions sont en envisager.

Pour commencer, il est préférable de réduire progressivement sa consommation de sucre afin de ne pas souffrir de baisses d’énergie et de moral trop importantes, qui pourraient mettre ce régime en échec.

Plus de protéines et de fibres

Ajouter des protéines à chacun de vos repas peut vous aider à avoir moins faim, et aussi à avoir plus d’énergie. La protéine, que l’on trouve dans les viandes, les produits laitiers, les œufs ou le poisson, est un nutriment naturellement rassasiant et énergivore. Son métabolisme coûte de l’énergie au corps : non seulement on se sent rassasié plus longtemps, mais une partie des calories issues des protéines est brûlée pendant la digestion.

Les apports en fibres sont nécessaires pour la digestion, pour alimenter notre microbiote et pour la régulation du taux de sucre sanguin. Une glycémie stable réduit considérablement les envies de sucre.

Gérer son stress et mieux dormir

Yoga et méditation, réducteur de stress

Le stress amplifie les besoins caloriques et peut engendrer des pulsions alimentaires, orientées vers les aliments sucrés.

Le sucre augmente en effet les concentrations de sérotonine dans le cerveau, ce qui provoque un apaisement. Ainsi, il est important d’apprendre à gérer son stress pour ne pas succomber aux tentations pulsionnelles qui peuvent nous gouverner.

Faire du sport, ou bien pratiquer une activité comme le yoga ou la méditation peuvent véritablement vous aider à sortir du cercle vicieux de la dépendance au sucre, et aussi à mieux dormir.

Saviez-vous que toutes les personnes qui manquent de sommeil stockent des graisses plus facilement ?

Cela est dû en partie à un dérèglement hormonal, qui conduit à produire plus de cortisol (l’hormone du stress) et moins de sérotonine (l’hormone du bien-être). Pour retrouver son équilibre et la sérénité, le corps met tout en œuvre pour obtenir son rush de bonheur : il vous ordonne de lui donner du sucre.

La Team te recommande

Des astuces utiles

Il vous faudra du temps avant de ne plus ressentir ce besoin impérieux de manger des aliments sucrés. En règle générale, il faut compoter 15 jours consécutif de "no sugar" pour ne plus avoir envie de sucre. Et c’est là que vous remarquerez que bien souvent, on mange parce qu’on a envie de manger et non parce qu’on a faim.

Si une envie de sucre vous submerge, essayez donc de consommer un aliment amer !

Selon des recherches, les aliments amers ferment certains récepteurs dans notre cerveau, dont ceux qui nous conduisent à consommer du sucre. Aussi, ils ralentissent l’absorption des sucres et stabilisent la glycémie. Cela peut s’expliquer par le fait qu’ils stimulent la libération d’hormones qui contrôlent l’appétit.
Les aliments en question
 : la réglisse, l’artichaut, la racine de pissenlit, le zest de citron, l’absinthe, etc.

Parfois, la faim est si prenante que l’on se sent à la limite du malaise. Cela peut se produire lorsque l’on "coupe le sucre" de façon radicale, mais il existe une façon simple de passer le cap : la caséine !

Cette protéine de lait est lente à digérer, très rassasiante, très riche en protéines et idéale pour les collations ou les fringales. N’hésitez pas à mélanger une dose de caséine dans un peu d’eau, à la consommer à la cuillère et à profiter de plusieurs heures de soulagement à chaque fois que vous souffrez de la faim ou d’une envie de sucre incontrôlable.

Misez sur les brûleurs de graisse, notamment ceux qui contiennent du HCA, du chrome, de la Griffonia ou du tryptophane. Ils réduisent naturellement la faim, et ciblent particulièrement les envies de sucre. Scrutez bien les étiquettes, et dénichez le brûleur de graisse qui contient si possible la totalité, sinon la majorité de ces ingrédients.

À lire également 

Le régime sans sucre

Comment le low carb peut vous faire du bien

Les fruits les moins sucrés

Quels exercices pour maigrir rapidement ?

Sources :

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23719144/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3806211/