Mon panier 0
  • Votre panier est vide.

L'Acide Alpha Lipoïque, un antioxydant puissant

Publié le 21 janvier 2021
L'Acide Alpha Lipoïque, un antioxydant puissant

L’acide alpha-lipoïque, ou ALA, remplit des fonctions vitales au niveau cellulaire comme la production d’énergie. Notre corps produit de l’acide alpha-lipoïque naturellement, mais il se trouve également dans une variété d’aliments et de compléments alimentaires.

L’intérêt pour l’ALA est croissant car la recherche suggère qu’il peut jouer un rôle dans la perte de poids, le diabète et d’autres problèmes de santé.

Cet article examine l’acide alpha-lipoïque, ses utilisations et avantages tels que son pouvoir antioxydant dans différentes fonctions organiques, ainsi que la posologie efficace pour des résultats optimisés.

Qu’est-ce que l’acide alpha-lipoïque ?

L’acide alpha-lipoïque est un composé organique présent dans toutes les cellules humaines.

Il est fabriqué à l’intérieur de la mitochondrie où il aide les enzymes à transformer les nutriments en énergie. De plus, il possède de puissantes propriétés antioxydantes.

L’acide alpha-lipoïque est à la fois hydrosoluble et liposoluble, ce qui lui permet de fonctionner dans chaque cellule ou tissu du corps, contrairement à la plupart des autres antioxydants, qui sont soit hydrosolubles soit liposolubles.

Par exemple, la vitamine C est entièrement hydrosoluble, tandis que la vitamine E est entièrement liposoluble.

Les propriétés antioxydantes de l’acide alpha-lipoïque sont liées à plusieurs avantages dont la baisse de la glycémie, une inflammation réduite, un vieillissement cutané ralenti et une fonction nerveuse améliorée.

Les humains ne produisent que de petites quantités d’acide alpha-lipoïque. C’est pourquoi beaucoup se tournent vers certains aliments ou suppléments pour optimiser leur consommation.

Les produits animaux comme la viande rouge et les abats sont d’excellentes sources d’acide alpha-lipoïque, mais les aliments végétaux comme le brocoli, les tomates, les épinards et les choux de Bruxelles en contiennent également.

Les suppléments peuvent contenir jusqu’à 1000 fois plus d’acide alpha-lipoïque que les aliments.

La viande rouge, source d'ALA

Utilisations et avantages de l’ALA

L’ALA peut avoir une incidence sur les éléments suivants.

La perte de poids

La recherche a pu démontrer que l’acide alpha-lipoïque pouvait affecter la perte de poids de plusieurs façons.

Des études sur des animaux indiquent qu’il peut réduire l’activité de l’enzyme AMP-activated protein kinase (AMPK), qui se trouve dans l’hypothalamus.

Lorsque l’AMPK est plus actif, il peut augmenter la sensation de faim.

En revanche, la suppression de l’activité AMPK peut augmenter le nombre de calories que votre corps brûle au repos.

Le diabète

Certaines recherches suggèrent que l’ALA pourrait aider le corps à mieux contrôler la glycémie et à améliorer l’équilibre du cholestérol.

La recherche a également montré qu’il pouvait réduire les symptômes de lésions nerveuses (courants chez les personnes diabétiques) comme l’engourdissement, la douleur et la paralysie.

L’Inflammation

Selon une analyse de 2018, l’ALA peut considérablement réduire les niveaux de protéines C-réactives (CRP).

Sur une prise de sang, le PCR est un marqueur d’inflammation qui peut indiquer une inflammation chronique liée à une maladie grave comme le diabète et le cancer.

Les maladies cardiaques

Selon certaines recherches, l’action antioxydante de l’ALA peut aider à réduire le stress oxydatif. Le stress oxydatif est l’une des principales causes de maladies cardiaques.

Un examen de plusieurs essais contrôlés randomisés a également révélé que l’ALA pouvait abaisser les niveaux de « mauvais » cholestérol, un autre facteur de risque de maladie cardiaque.

La perte de mémoire

Stress oxydatif et perte de mémoire

Le stress oxydatif se produit naturellement avec l’âge. En plus de favoriser le développement des maladies cardiaques, il joue également un rôle crucial dans la santé du cerveau et la perte de mémoire.

Selon une étude menée auprès de participants atteints de la maladie d’Alzheimer, l’ALA peut ralentir la progression de la maladie.

Les chercheurs ont suggéré que cela pouvait être dû aux effets positifs de l’ALA sur la résistance à l’insuline et la glycémie, car le diabète est un facteur de risque de la maladie d’Alzheimer.

Comment utiliser l’acide alpha-lipoïque ?

Les bonnes sources d’acide alpha-lipoïque comprennent :

  • Les choux de Bruxelles
  • Les pommes de terre
  • Les petits pois
  • Le son de riz
  • Les viandes rouges
  • Les abats comme le foie, le cœur, les reins, etc.
  • Les épinards
  • Les tomates

L’acide alpha-lipoïque se trouve naturellement dans plusieurs aliments.

Brocolis, source d'ALA

 

Il est utile de rappeler que l’acide alpha-lipoïque est également disponible sous forme de supplément. Les suppléments peuvent contenir jusqu’à 1000 fois plus d’acide alpha-lipoïque que les aliments.

À noter que les suppléments d’acide alpha lipoïque sont à prendre à jeun car certains aliments peuvent réduire leur biodisponibilité.

Bien qu’il n’y ait pas de posologie fixe, la plupart des données indiquent que 300 à 600 mg journaliers sont suffisants. Alternativement, vous pouvez suivre les instructions indiquées sur l’étiquette du produit.

Les personnes souffrant de complications diabétiques ou de troubles cognitifs peuvent avoir besoin de plus d’acide alpha-lipoïque. Dans ce cas précis, il est préférable de demander l’avis d’un professionnel de la santé.

Pour conclure

L’acide Alpha Lipoïque est un composé organique antioxydant aux multiples effets sur le corps. La recherche suggère que l’ALA peut aider à la perte de poids, à réduire le diabète, la perte de mémoire et certains autres problèmes de santé. Afin de bénéficier pleinement de ses atouts et d’améliorer sa santé, la supplémentation est fortement recommandée.

À lire également

Guide des antioxydants

Les meilleurs aliments antioxydants

Tout savoir sur le cholestérol

Sources :

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18445126/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15195087/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29990473/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25381809/

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0939475318301248

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4437336/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4407629/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29990473/

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1734114011706004

Inscris-toi à notre newsletter

+ d'actualités + de conseils + d'infos...