Livraison Mondial Relay offerte dès 59,90€ *
EXCLU : -20% sur la sélection EIYO DAYS avec le code EYO24

Sulforaphane: l'avenir de l'antioxydant ?

Les antioxydants ont pour rôle de protéger les cellules des dommages radicalaires, à l'origine de nombreuses conditions de santé et du vieillissement prématuré. Nous connaissons tous l'efficacité de la vitamine C, du sélénium ou des polyphénols sur le stress oxydatif, ces composés qui neutralisent les radicaux libres dans leur structure. Ces deux dernières décennies, la recherche s'est penchée sur un ingrédient présent dans les légumes crucifères, connu sous le nom de sulforaphane. Son action antioxydante longue durée et son mécanisme d'action unique enthousiasment la communauté médicale, qui voit en lui une solution naturelle pour ralentir le vieillissement et protéger plus efficacement l'organisme contre l'accumulation de radicaux libres. .

On vous dit tout.

Qu'est-ce que le sulforaphane ?

Le sulforaphane est un phytochimique de la famille des isothiocyanates. Il s’agit d’un métabolite aglycone du glucosinolate glucoraphanine, qui agit comme un antioxydant et un stimulateur puissant du système enzymatique de détoxication. Là où les antioxydants directs abandonnent leurs électrons pour neutraliser les radicaux libres, le sulforaphane agit en activant les enzymes de détoxification de phase II : lorsque le foie ajoute une substance aux toxines pour faciliter leur élimination. Il stimulerait également des gènes protecteurs, empêchant la mutation de certaines cellules. Le sulforaphane est donc un antioxydant d’exception qui agit sur l’organisme en favorisant la mise en action de tout le système de défense du corps grâce à l’activation de gènes spécifiques. De très léger poids moléculaire, le sulforaphane est rapidement absorbé dans l’intestin et sa concentration sanguine atteint son pic environ 3h après absorption.

La Team te recommande
 

Les bienfaits du sulforaphane

Des propriétés antioxydantes uniques

On sait avec certitude que les légumes verts et jaunes protègent de certaines maladies chroniques depuis les années 80, et que certaines molécules contenues dans ces végétaux peuvent activer des enzymes antioxydantes, offrant un bouclier de protection efficace contre les radicaux libres. Plus tard, on a découvert d’autres molécules qui pouvaient activer les enzymes de phase II, c’est-à-dire rendre les toxiques hydrophiles, permettant à l’organisme de mieux les éliminer. Ces enzymes de phase II ont donc une activité détoxifiante et favorisent la réponse antioxydante de l’organisme. Le sulforaphane, naturellement présent dans le brocoli et le chou, fait l’objet d’études depuis le début des années 2000 et a pu révéler à la science ses mécanismes d'action.

  • Quand le sulforaphane atteint les cellules, il augmente la disponibilité du facteur de transcription Nrf2, dont la fonctionnalité diminue avec l’âge. C'est cette voie de signalisation qui active tout le système de défense de l'organisme, la détoxification du foie, le ralentissement du vieillissement cellulaire et la protection de l'ADN.

  • Le sulforaphane favorise la protection des cellules contre la sénescence (le vieillissement cellulaire) et l’apoptose précoce (la mort programmée des cellules).

  • Il a démontré des effets protecteurs contre le stress oxydatif et les taux de collagène dans la peau.

  • Chez les blattes, le sulforaphane a augmenté la durée de vie des insectes soumis à des températures normales ou très élevées, suggérant une protection "adaptative" des cellules.

  • Lors d’études menées sur la progéria, le sulforaphane a pu réduire les dommages de l’ADN et favoriser une meilleure stabilité du génome.

  • Le sulforaphane aiderait à préserver l'équilibre de la flore intestinale et pourrait empêcher la prolifération de cellules malsaines.

Sulforaphane et masse musculaire

Sulforaphane et masse musculaire

Des études in vitro suggèrent que le sulforaphane pourrait devenir un composé intéressant pour les sportifs car il favoriserait le développement de cellules satellites et réduirait la sécrétion de myostatine, une protéine inhibitrice du développement musculaire. Celle-ci est sécrétée par les tendons en cas de dommages structurels ou d'inflammation, empêchant le muscle inséré sur l'articulation de prendre du volume et de la force. Des taux diminués de myostatine augmentent donc le potentiel de développement de la masse et des capacités physiques, surtout en force et résistance.

 

 

Aussi, une étude menée sur des rats a relevé une diminution des dommages musculaires suite à la consommation de sulforaphane, suggérant une action anti-catabolique intéressante pour la récupération et pour la performance pure.

Sulforaphane ET SANTÉ

La recherche s’intéresse de près au sulforaphane car il aurait des activités bactéricides montrant une certaine efficacité dans le contrôle de la bactérie Helicobacter pylori, responsable de la majorité des gastrites et cancers de l’estomac. L’efficacité du sulforaphane sur la protection de la sphère digestive proviendrait de sa capacité à réduire la prévalence des bactéries néfastes et favoriser la prolifération de micro-organismes sains dans l’intestin.

Aussi, l’ingrédient fait l’objet de nombreuses publications scientifiques sur ses possibles applications en oncologie. En empêchant la prolifération des cellules malsaines et en empêchant qu’elles ne se lient à l’ADN, le sulforaphane pourrait agir positivement sur le cancer. Dans des études menées in vitro et sur le rat, on a pu observer une réduction de la taille et de la quantité de certaines cellules cancéreuses. Dans une étude clinique de 2019 menée sur 20 volontaires atteints du cancer de la prostate, les chercheurs ont pu montrer une diminution de la progression de la maladie. Des résultats similaires ont été obtenus sur le cancer du sein. Attention toutefois, car ces études prometteuses ont été menées avec des dosages aléatoires et un nombre trop restreint de patients pour établir un effet de cause à effet. Cependant, toute la communauté médicale s’accorde à affirmer que consommer régulièrement des légumes crucifères active efficacement les systèmes de protection radicalaires du corps.

Comment consommer du sulforaphane ?

Les aliments qui contiennent des glucosinolates et de la myrosinase

Les légumes crucifères comme le brocoli et le chou-fleur sont de riches sources de sulforaphane. Cependant, il y est présent sous une forme encore inactive, que l’on appelle la glucoraphanine. La glucoraphanine est un glucosinolate, c’est-à-dire un métabolite secondaire produit par la plante pour se protéger contre les prédateurs. Lorsque la plante est abîmée, par exemple lorsqu’on la coupe ou lorsqu'on la mange, elle secrète de la myrosinase, une enzyme qui dégrade la glucoraphanine. C’est alors que le sulforaphane est libéré et devient actif.

 

 

 

Les aliments les plus riches en sulforaphane

Le brocoli ou le chou doivent donc être consommés crus pour bénéficier de leurs propriétés antioxydantes. S’ils sont cuits ou même surgelés, la myrosinase ne peut plus être sécrétée et le sulforaphane reste inactif dans le légume.

Les compléments alimentaires pour faire le plein de sulforaphane

Le sulforaphane est un composé instable et dont l’efficacité peut être réduite s’il est consommé en l’état. Pour tirer des avantages d’une supplémentation en sulforaphane sous forme de gélule, il faut consommer des extraits standardisés de glucoraphanine et de myrosinase en simultané, précurseurs du sulforaphane. Pour cette raison, les marques de compléments alimentaires premium proposent une version stabilisée du sulforaphane sous forme de glucoraphanine + myrosinase, parfois sous des appellations brevetées.

L’avantage de cette association, c’est que la glucoraphanine est beaucoup plus stable que le sulforaphane. Sa conversion se finalise au moment de son absorption et garantit une efficacité optimale jusqu’à plusieurs heures après ingestion.

Quels effets secondaires avec le sulforaphane ?

Consommer du sulforaphane à partir des aliments ou à partir de compléments alimentaires apportant de la glucoraphanine + myrosinase ne comporte pas de risque et peu d’effets secondaires. À des doses supérieures à 400 mg de sulforaphane par jour, on peut observer de légers troubles intestinaux comme une augmentation des gaz et une modification de la consistance des selles

Pourquoi le sulforaphane est-il l'avenir de l'antioxydant ?

Parce qu’il intervient dans la voie de signalisation Nrf2 qui contrôle plus de 200 gènes dans le corps, le sulforaphane dispose d’une activité antioxydante plus puissante, plus efficace et de plus longue durée que la plupart des autres composés antioxydants.

Un antioxydant direct peut neutraliser les radicaux libres en leur donnant des électrons, ces derniers étant dépareillés et pouvant entraîner une réaction radicalaire en chaîne.

Le sulforaphane active les systèmes de défenses naturels du corps, favorisant une plus grande production d’antioxydants endogènes, comme l’enzyme de phase II glutathione S-transférase. Le corps est alors en capacité d’éliminer plus facilement les toxines, et dispose en supplément d’une action anti-inflammatoire et détoxifiante en plus de son activité antioxydante.

Parmi les nombreux bienfaits du sulforaphane :

  • L’activation du système de défense le plus puissant du corps (Nrf2)
  • L’activation d’enzymes antioxydantes
  • La réduction de l’inflammation
  • La protection de l’ADN
  • L’élimination des cellules malsaines
  • La détoxification du foie
  • Le ralentissement du processus de vieillissement

 

 

À lire également

Qu'est-ce que le stress oxydatif ?

Quels antioxydants pour la musculation ?

Comment combattre la sarcopénie ?

Vitamine C ou vitamine C liposomale: comment choisir ?

 

Sources : 

Ullah MF. Sulforaphane (SFN): An Isothiocyanate in a Cancer Chemoprevention Paradigm. Medicines (Basel). 2015 Jul 17;2(3):141-156.

Tortorella SM, Royce SG, Licciardi PV, Karagiannis TC. Dietary Sulforaphane in Cancer Chemoprevention: The Role of Epigenetic Regulation and HDAC Inhibition. Antioxid Redox Signal. 2015 Jun 1;22(16):1382-424.

Clarke JD, Dashwood RH, Ho E. Multi-targeted prevention of cancer by sulforaphane. Cancer Lett. 2008 Oct 8;269(2):291-304.

Abdull Razis AF, Noor NM. Cruciferous vegetables: dietary phytochemicals for cancer prevention. Asian Pac J Cancer Prev. 2013;14(3):1565-70.

Fahey JW., Haristoy X, Dolan PM, Kensler TW, Scholtus I, Stephenson KK, Paul Talalay P, Lozniewski A. Sulforaphane inhibits extracellular, intracellular, and antibiotic-resistant strains of Helicobacter pylori and prevents benzo[a]pyrene-induced stomach tumors. Proc. Natl. Acad. Sci. USA, Vol. 99, Issue 11, 7610-7615, May 28, 2002.

Kubo E, Chhunchha B, Singh P, Sasaki H, Singh DP. Sulforaphane reactivates cellular antioxidant defense by inducing Nrf2/ARE/Prdx6 activity during aging and oxidative stress. Sci Rep. 2017 Oct 26;7(1):14130.

Santín-Márquez R, Alarcón-Aguilar A, López-Diazguerrero NE, Chondrogianni N, Königsberg M. Sulforaphane - role in aging and neurodegeneration. Geroscience. 2019 Oct;41(5):655-670.

Malaguti M, Angeloni C, Garatachea N, Baldini M, Leoncini E, Collado PS, Teti G, Falconi M, Gonzalez-Gallego J, Hrelia S. Sulforaphane treatment protects skeletal muscle against damage induced by exhaustive exercise in rats. J Appl Physiol (1985). 2009 Oct;107(4):1028-36.