Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
5 733 références / 138 456 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Prise de masse Publié le 1 février 2018

Prise de masse: les erreurs à éviter


Les erreurs à éviter en prise de masse

Prendre de la masse passe d’abord par une prise de décision et la mise en place d’un programme adéquat et sur mesure, qu’il convient de suivre sur au moins 3 mois. Durant cette prise de masse ou hors saison, le doute et les erreurs peuvent compromettre la progression et surtout la ralentir. Les erreurs d’ordre alimentaire, les erreurs à l’entraînement ou encore les problèmes d’organisation sont des points à négocier en priorité, afin que rien ne puisse mettre à mal votre prise de poids. 

LES GRANDES ERREURS NUTRITION EN PHASE DE PRISE DE MASSE

Les erreurs alimentaires en prise de masse
La prise de masse n'est pas synonyme de malbouffe, bien au contraire! En vous alimentant de façon anarchique, vous réduisez la synthèse des protéines, limitez la prise de muscle et favorisez la mise en réserve de graisse sous-cutanée.

 

Manger n’importe quoi

Pour prendre du poids, il faut manger les bons aliments en grande quantité. C’est la problématique dominante de cette phase de surcharge calorique. On pense qu’il est facile de manger beaucoup et certains, même dans le monde de la compétition, pensent que le hors saison est une période “en roue libre” où l’on peut se permettre tous les écarts, du moment que les calories sont suffisamment élevées pour prendre du poids. Ce comportement mène à la stagnation, voir à la contre-performance. Prendre du gras n’a rien à voir avec une vraie prise de masse, où il s’agit essentiellement de prendre du muscle. La prise de tissu adipeux est un effet collatéral, mais il doit être limité au minimum. Fractionnez vos repas, veillez à ce qu’il contiennent chacun au moins 30g de protéines assimilables, des fibres et au moins 50g d’hydrates de carbone. Assaisonnez vos assiettes avec des épices, des huiles végétales vierges (huile d’olive, de colza, de noix ou de sésame). Évitez absolument la mayonnaise et toutes les sauces que l’on trouve en supermarché. Elles sont saturées de mauvaises graisses, en plus des conservateurs, colorants et autres exhausteurs de goût.

Ne pas manger assez

À l’inverse, certains souffrent de cette phase de prise de masse où ils doivent manger beaucoup et souvent. Ils n’arrivent pas à faire tous leurs repas et les apports en protéines et en glucides sont insuffisants. Lorsque l’on manque d’appétit, certaines astuces peuvent vous aider, comme consommer des fruits à la place du riz ou de la patate douce un repas sur deux. Ils apportent des calories, des fibres, et rassasient moins que les féculents. Aussi, ne vous forcez pas à manger un aliment que vous n’appréciez pas. Si le poulet vous répugne, ne vous forcez pas à en manger. D’autres sources de protéines sont à votre disposition, comme la viande rouge maigre, le poisson ou les œufs. Se forcer à manger un aliment qui nous répugne mène au dégout, à une mauvaise digestion et une assimilation incomplète.

Ne pas consommer de protéines en poudre

Certains sont assurés que leurs résultats seront meilleurs s’ils ne mangent que des aliments solides. C’est une erreur, car les protéines en poudre sont plus digestes que n’importe quelle source de protéine solide, surtout la whey protein. Alterner les protéines solides et les protéines en poudre est le meilleur compromis pour une digestion optimale et une synthèse protidique complète.

Faire l’impasse sur les compléments alimentaires

Non et encore non, le hors saison n’est pas une période où l’on est en “roue libre”. Pour métaboliser efficacement tous les nutriments que l’on apporte à son corps, il est indispensable que celui-ci puisse traiter la nourriture qu’il reçoit. Les vitamines du groupe B sont, par exemple, indispensables au métabolisme des protéines, des glucides et des lipides. Une carence risque de compromettre votre prise de masse, mais également votre santé. Consommez un complexe de multi vitamines et de minéraux tous les jours. Les BCAA ont également une importance cruciale en prise de masse : ils améliorent la synthèse des protéines, luttent contre l’acidité du corps et stoppent le catabolisme musculaire. Consommer des BCAA est indispensable lorsque l’on veut prendre du muscle.

LES GRANDES ERREURS D’ENTRAÎNEMENT EN PHASE DE PRISE DE MASSE

Pousser trop lourd en prise de masse

Pousser lourd favorise la prise de force et le développement musculaire, mais veillez à conserver une technique d'exécution impeccable. Si vous travaillez trop lourd au point de négliger la technique d'exécution, vous limitez le développement musculaire et favorisez les blessures.

S’entraîner trop

Le surentraînement est un ennemi silencieux qui peut nuire à votre progression, ainsi qu’à votre santé. Lorsque l’on est en surentraînement, le système hormonal se dérègle : moins de testostérone, moins d’hormone de croissance et plus de cortisol. Le cortisol est une hormone secrétée par les glandes surrénales en cas de stress (physique, mental ou métabolique). Il augmente le catabolisme musculaire et la lipogénèse (on fait du gras, mais plus de muscle). Si vous vous sentez fatigué, déprimé, que vous avez perdu le goût à l’entraînement, que vos charges s’effondrent et que vous avez l’impression de faire plus de gras que de muscle, ne cherchez pas : c’est le surentraînement. Pour éviter de tomber dans ce cercle vicieux, planifiez vos entraînements afin de faire 4 séances par semaines, qui ne doivent pas durer plus de 90 minutes. Ne vous entraînez pas plus de deux jours de suite. Faites des étirements doux après vos séances ou le soir avant de dormir. Enfin, n’oubliez jamais de prendre vos BCAA pendant et après chaque séance de musculation.

Changer de programme trop souvent

Beaucoup de pratiquants s’inspirent de programmes trouvés sur internet et, le doute aidant, en changent toutes les semaines pour être sûrs de ne rien oublier. C’est une erreur car les muscles ont besoin de s’adapter à l’entraînement pour progresser. Lorsque vous avez votre programme en main, gardez-le au moins un mois pour en tirer les meilleurs bénéfices.

Soulever des charges trop lourdes

On pense que la force est proportionnelle au développement musculaire et qu’il est indispensable de pousser très lourd pour prendre de la masse. C’est une erreur. La force est une capacité physique en elle-même, utile pour les sportifs tels que les haltérophiles ou les powerlifters. Et, comme vous avez dû le constater, certains haltérophiles sont très musclés et d’autres le sont beaucoup moins, alors qu’ils s’entraînent de la même manière. L’explication est très simple : les fibres rapides s’hypertrophient avec des charges lourdes tandis que les fibres lentes n’y sont pas sensibles. Certains sportifs ont beaucoup de fibres rapides (ils se développeront avec des charges lourdes) et d’autres en possèdent beaucoup moins (ils ne se développeront pas avec des charges lourdes). Le bodybuilding consiste à faire gonfler ses muscles, pas à prendre de la force. Pour mettre toutes les chances de votre côté, gardez des mouvements de base avec des charges qui vous permettent d’exécuter le nombre de répétitions prévu, avec une technique impeccable. Et en plus de ces exercices lourds, ajoutez des séries plus légères (10-12 reps) qui cibleront mieux les fibres lentes. De cette manière, toutes les fibres musculaires seront correctement sollicitées, pour une hypertrophie optimale.

 

5 POINTS À RETENIR POUR RÉUSSIR SA PRISE DE MASSE

Points à retenir prise de masse

#1: Ne tombez pas dans le surentraînement : entraînez-vous 4 fois par semaine, à hauteur de 90 minutes par séance, et consommez des BCAA pendant et après votre séance de musculation.

#2: Ne forcez pas trop sur les charges. Prendre de la force ne rime pas nécessairement avec prendre de la masse. Alternez le lourd et le moins lourd d’une séance à l’autre ou à l’intérieur de la même séance pour prendre du volume musculaire.

#3: Ne mangez pas n’importe quoi. Bien que la prise de masse rime avec prise de poids, il est important de bien choisir ses aliments, de préparer ses repas soi-même et d’éviter les plats préparés. Consommez suffisamment de protéines, de glucides et de lipides, que vous aurez sélectionnés vous-même.

#4: Gardez le même programme au moins 4 semaines consécutives pour en tirer les meilleurs bénéfices. Les muscles n’ont pas le temps de s’adapter à un programme qui dure moins d’un mois.

#5: Choisissez une protéines en poudre selon votre goût, afin de ne pas surcharger votre système digestif avec une grande quantité d’aliments solides