Service client
04 42 12 55 66
Livraison express en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
Menu
Mon
panier
0
  • Votre panier est vide.

4 mythes sur l'entraînement

Publié le 13 juin 2019

4 mythes sur l'entraînement

Le domaine de l’entraînement n’est pas une science exacte et il est plutôt facile de tomber dans certains pièges, surtout que le monde du fitness regorge de légendes parfois difficiles à faire vaciller. Ce que nous vous proposons aujourd’hui, c’est de donner à votre programme une dose de réalité en vous révélant la vérité sur 4 des mythes les plus tenaces en musculation.

1/ L’entrainement de force avec des charges lourdes fait inévitablement grossir

Soulever des poids ne rend pas trop musclée

Déjà, l’hypertrophie est un processus complexe qui implique bien plus que des séries très lourdes pour avoir lieu. Les femmes ne font pas exception à la règle, et pourtant nombreuses sont celles qui se résignent aux séries très longues, de peur de devenir une montagne de muscles. Tout d’abord, les femmes ne produisent pas assez de testostérone pour prendre autant de muscles qu’un homme, même en exécutant une routine d’entraînement de force intense pendant une période prolongée. Les hommes réagissent mieux au travail lourd, notamment parce qu’ils secrètent suffisamment d’hormones favorables à la construction musculaire. Néanmoins, il est utile de rappeler que plus une femme est musclée, plus elle brûle les graisses facilement, à l’effort comme au repos. Indépendamment de vos objectifs, l’entraînement en force aide à accélérer le métabolisme et donc à perdre du gras. 

2/ On peut perdre de la graisse sur des parties spécifiques du corps en les entraînant plus souvent

Faire les abdos tous les jours ne fait pas sécher plus vite

Ce mythe sur la perte de graisse persiste depuis la genèse du bodybuilding, et c’est la raison pour laquelle on peut voir des hommes et des femmes faire des milliers de répétitions d’abdominaux, et ce tous les jours ! C’est pourtant inutile. En effet, les cellules graisseuses sont réparties plus ou moins uniformément dans tout le corps, ce qui signifie que la seule manière efficace de perdre du gras sur une zone spécifique, c’est de réduire ses apports caloriques et de maigrir sur l’ensemble du corps. Bien sûr, certaines parties du corps sèchent plus vite que d’autres, mais pour perdre du gras sur les zones les plus rebelles, il faut simplement continuer la restriction calorique jusqu’à obtenir une définition musculaire homogène.

3/ Le cardio est la meilleure façon de perdre du poids

Le cardio ne fait pas maigrir

Eh bien, pas tout à fait. Bien que le HIIT soit une version efficace du cardio pour la combustion des graisses grâce à l’After Burn Effect, c’est plutôt sa combinaison avec un programme de musculation qui reste la formule la plus efficace. Ce qu’il convient d’oublier pour de bon, ce sont les longues séances de cardio statique qui, elles, n’ont que peu d’effet sur la perte de poids. Sachez que la masse musculaire stimule le corps à tel point qu’il brûle plus de calories, même au repos. Associez la musculation à quelques séances de HIIT hebdomadaires dans votre programme de sèche pour brûler des graisses efficacement et durablement

4/ Des courbatures intenses signifient entraînement efficace

Les courbatures ne sont pas un signal fiable

Bien sûr, la douleur et l’intensité de l'entraînement ont une relation très étroite, mais cela ne signifie pas que vous devriez compter sur la douleur comme seul indicateur d’une séance de musculation efficace. Si vous êtes un débutant, vous pouvez vous attendre à ce que vos muscles soient très douloureux après l’entraînement au cours des premiers mois. Cela signifie qu’une quantité importante de stress "nouveau" a été imposée au tissu musculaire, mais rien de plus. En fait, vous pouvez très bien avoir effectué un entraînement très efficace et productif sans avoir mal partout le lendemain, surtout si vous permettez à votre corps de bien récupérer entre vos séances ; grâce à une nutrition adaptée à vos besoins et objectifs de construction musculaire, riche en protéine et en acides aminés essentiels. Certains muscles, comme les épaules, sont moins sujets aux courbatures que les autres. Il en est de même pour les abdominaux, qui sont très difficiles à courbaturer. En revanche, une séance de jambes ou de pectoraux provoque des courbatures de façon quasi systématique, plus ou moins intenses selon les personnes.

À LIRE ÉGALEMENT


Nutrition sportive : les idées reçues

Les mythes en fitness et en musculation

Idée reçue : une femme qui s’entraîne dur risque de devenir trop musclée

Idée reçue : on peut transformer la graisse en muscle

 

 

 

Fidélité recompensée Cumulez des crédits fidélités et recevez un chèque fidélité dans votre compte client.
Livraison Express en 24h Par Chronopost si commande passée avant 16h hors we et jours fériés
Livraison Gratuite Par Mondial Relay à partir de 59,90€ en France Métropolitaine et Belgique
+100 000 clients satisfaits chaque année Site noté « Excellent » par nos clients sur Avis Vérifiés