Livraison Mondial Relay offerte dès 59,90€ *
EXCLU : -20% sur la sélection TOP 100 avec le code BEST24

ABC de la bétaïne

ABC de la bétaïne : quels avantages pour la performance sportive ?

La bétaïne est un dérivé d’acide aminé réputé pour son rôle protecteur sur le système cardio-vasculaire, pour l’amélioration de la composition corporelle et son rôle sur la synthèse des protéines. Les recherches lui confèrent également des vertus sur la prise de masse musculaire et la perte de graisse.


Vous n’avez jamais entendu parler de la bétaïne ? Wikifit fait le point sur ce composé exceptionnel et trop méconnu.

Qu’est-ce que la bétaïne et quels sont ses bienfaits ?

La bétaïne, également connue sous le nom de triméthylglycine, est de plus en plus populaire dans l’univers des compléments alimentaires.

Bien que ce composé ait été largement étudié et validé pour ses effets positifs sur la prévention des troubles cardiaques, son arrivée dans le monde des compléments alimentaires suscite le questionnement : pourquoi est-elle de plus en plus présente dans les produits destinés à augmenter la performance sportive, la masse musculaire et la capacité du corps à brûler les graisses ?

La bétaïne est un dérivé de la choline et de la l-glycine. En d’autres termes, la choline et la glycine sont des précurseurs de la bétaïne et doivent être présents pour que la bétaïne soit synthétisée dans le corps.

Tout comme certaines vitamines B dont le folate et la vitamine B12, la bétaïne est considérée comme un "donneur de méthyle". Cela signifie qu’elle aide à la fonction hépatique, la détoxification et le fonctionnement cellulaire dans le corps. 

Citrate de bétaïne et digestion des protéines

Lorsqu’une personne souffre de brûlures d’estomac, d’indigestion ou de gaz, on pense souvent à une surproduction de sucs gastriques. Pourtant, c’est bien souvent le contraire qui est révélé lors des examens médicaux. En effet, des niveaux d’acidité gastrique trop faibles empêchent le système digestif d’absorber les nutriments provenant de la nourriture, privant ainsi l’organisme des micronutriments nécessaires au maintien de l’homéostasie.

Aussi, une mauvaise digestion entraîne la putréfaction, ou la décomposition des aliments non digérés.

Au cours de ce processus, les protéines sont décomposées par les bactéries et créent un acide organique toxique, causant des ballonnements et des gaz douloureux. Lorsque la nourriture pourrit dans l’estomac, de l’acide lactique est formé. Cela irrite endommage l’estomac et peut conduire à une fuite intestinale. L’acide lactique peut aussi s’accumuler et s’élever dans l’œsophage inférieur, ce qui provoque une sensation de brûlure d’estomac. Douleurs abdominales, constipation, diarrhées et d’autres symptômes peuvent être provoqués par une trop faible acidité.

La bétaïne prise avant les repas prépare l’estomac et aide dans le traitement du repas entrant. La bétaïne est alors absorbée par l’intestin grêle, qui est également le site d’entrée pour la bile. Dans ces meilleures conditions, le corps est capable de mieux traiter et assimiler les protéines, la vitamine B12, le fer et le calcium, des substrats incontournables pour le développement musculaire, la contraction des muscles et le métabolisme énergétique. 

La bétaïne HCl et ses bienfaits pour le foie et la vésicule biliaire

La bétaïne est essentielle pour stimuler la production et la sécrétion de la bile, qui est impliquée dans la digestion et la détoxification. Elle est également considérée comme un puissant protecteur du foie contre les hépatotoxines telles que l’éthanol et le tétrachlorure de carbone.

La bétaïne est indispensable à la décomposition des graisses et à l’élimination des produits chimiques et autres toxines qui se sont accumulées dans notre corps.

La bétaïne pour le cerveau et la bonne humeur

Dans une étude suivie chez des adultes âgés, la bétaïne a été associée à un meilleur temps de réaction de la mémoire et à une meilleure fonction cérébrale. En fait, le degré d’amélioration de l’activité cérébrale serait directement proportionnel à la quantité de bétaïne disponible dans l'organisme. 

Par son rôle dans la production de méthionine, la bétaïne augmente indirectement la production de sérotonine, de dopamine et de norépinéphrine, des hormones qui peuvent aider à soulager la dépression et l’anxiété. 

Bétaïne et performance physique: pourquoi prendre de la triméthylglycine avant l'entraînement ?

Bétaïne naturelle et oxyde nitrique

Le métabolisme de la bétaïne se termine par la production d'oxyde nitrique, un gaz qui élargit les vaisseaux sanguins et augmente la circulation sanguine dans les muscles pendant l’exercice. De plus, la bétaïne est souvent extraite de la betterave, qui est une source très riche de nitrates qui augmentent également la synthèse de monoxyde d'azote. 

Une meilleure circulation sanguine implique une augmentation de l’apport de nutriments et de la sécrétion des déchets, ce qui améliore le rendement de l’effort.

Des expériences chez des individus sains et actifs montrent également que la bétaïne aide à réduire la fatigue, à améliorer l’endurance et à augmenter la force. La contribution de la bétaïne à la synthèse des protéines musculaires augmente également la masse maigre et aide à réduire la quantité de graisse présente dans le corps.

Bétaïne et osmorégulation

L’osmorégulation est le processus de maintien du sel et de l’eau dans le corps malgré des facteurs comme l’alimentation, la température et l’environnement.
Il s’agit d’une fonction corporelle de base qui assure l’homéostasie ou l’état d’équilibre chez tous les êtres vivants. Le transfert des nutriments et l’élimination des déchets sont deux processus rendus possibles par l’osmorégulation.
La bétaïne est un osmolyte naturel, soit un agent impliqué dans la régulation du volume cellulaire. Elle maintient les cellules hydratées et améliore leur résilience lorsque les conditions extérieures ne sont pas idéales.
En stabilisant l’hydratation, elle augmente indirectement la production d’énergie, améliore la dégradation du glucose et stimule la productivité du lactate. Grâce à son rôle dans l’osmorégulation, la bétaïne protège également les protéines, les enzymes et les cellules du stress environnemental.
On trouve ainsi la bétaïne dans certaines formules premium pre-workout car elle agit en synergie avec des ingrédients comme la créatine pour augmenter la force, l'explosivité, la congestion, et pour maintenir une hydratation optimale des fibres musculaires pendant l'effort. 

Pourquoi prendre de la bétaïne en musculation ?

Parce qu'elle aide à mieux digérer les protéines et qu'elle stimule la production de bile, la bétaïne augmente considérablement la quantité d'acides aminés disponibles pour les fibres musculaires. Aussi, comme elle intervient dans le métabolisme des graisses, elle réduit significativement leur stockage et aide à rester plus sec. 

Surtout, la bétaïne est un excellent ergogène qui aide à décupler les performances de force, d'endurance, d'explosivité et de résistance. Elle peut ainsi être employée dans de nombreux sports, ne serait-ce que pour améliorer l'hydratation et l'oxygénation cellulaire. En musculation, privilégiez un mélange de bétaïne et de créatine car les deux ingrédients sont complémentaires pour la production de force et la volumisation des fibres musculaires.

Sources :

Di Pierro, F., Orsi, R., & Settembre, R. (2015). Role of betaine in improving the antidepressant effect of S-adenosyl-methionine in patients with mild-to-moderate depression. Journal of multidisciplinary healthcare, 8, 39.

Cholewa JM, Wyszczelska-Rokiel M, Glowacki R, Jakubowski H, Matthews T, Wood R, Craig SA, Paolone V. Effects of betaine on body composition, performance, and homocysteine thiolactone. J Int Soc Sports Nutr. 2013 Aug 22;10(1):39. 

Chai, G. S., Jiang, X., Ni, Z. F., Ma, Z. W., Xie, A. J., Cheng, X. S., … & Liu, G. P. (2013). Betaine attenuates Alzheimer?like pathological changes and memory deficits induced by homocysteine. Journal of neurochemistry, 124(3), 388-396)

Craig, S. A. (2004). Betaine in human nutrition. The American journal of clinical nutrition, 80(3), 539-549.

Eklund, M., Bauer, E., Wamatu, J., & Mosenthin, R. (2005). Potential nutritional and physiological functions of betaine in livestock. Nutrition Research Reviews, 18(1), 31-48. doi:10.1079/NRR200493

Eussen, S. J., Ueland, P. M., Clarke, R., Blom, H. J., Hoefnagels, W. H., Van Staveren, W. A., & De Groot, L. C. (2007). The association of betaine, homocysteine and related metabolites with cognitive function in Dutch elderly people. British journal of nutrition, 98(5), 960-968.

Hamlin, J. C., Pauly, M., Melnyk, S., Pavliv, O., Starrett, W., Crook, T. A., & James, S. J. (2013). Dietary intake and plasma levels of choline and betaine in children with autism spectrum disorders. Autism research and treatment, 2013.

James, S. J., Cutler, P., Melnyk, S., Jernigan, S., Janak, L., Gaylor, D. W., & Neubrander, J. A. (2004). Metabolic biomarkers of increased oxidative stress and impaired methylation capacity in children with autism. The American journal of clinical nutrition, 80(6), 1611-1617.

Kathirvel, E., Morgan, K., Nandgiri, G., Sandoval, B. C., Caudill, M. A., Bottiglieri, T., … & Morgan, T. R. (2010). Betaine improves nonalcoholic fatty liver and associated hepatic insulin resistance: a potential mechanism for hepatoprotection by betaine. American Journal of Physiology-Gastrointestinal and Liver Physiology, 299(5), G1068-G1077.

Lever, M., & Slow, S. (2010). The clinical significance of betaine, an osmolyte with a key role in methyl group metabolism. Clinical biochemistry, 43(9), 732-744.