Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
5 964 références / 166 839 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Conseils Publié le 10 août 2015

La consommation régulière de sucre et pain blanc liée à la dépression


Pain blanc et dépression

Les sucres raffinés dans le pain blanc provoquent une réponse hormonale dans l'organisme qui réduit le taux de glucose sanguin, ce qui peut mener, selon une étude récente, à la dépression chez les femmes ménopausées. 

Le lien entre taux de glucose sanguin et humeur

Les changements hormonaux amorcés par la nourriture raffinée peuvent provoquer la dépression. En effet notre humeur est avant tout régie par nos hormones et lorsque celles-ci sont chamboulées, le mental flanche et les idées noires nous submergent.

La trouvaille, publiée par The American Journal of Clinical Nutrition pourrait permette, à l'avenir, de prévenir et de traiter la dépression grâce à la nutrition. Dans cette recherche incluant plus de 70.000 femmes ménopausées, les scientifiques ont trouvé un lien entre la consommation de sucres raffinés et la dépression.

La consommation de glucides en question 

Lorsque l'on consomme des glucides, le taux de sucre sanguin augmente à degrés variables.

Plus un glucide est raffiné (transformé par procédé industriel), plus son indice glycémique est élevé.

Le pain blanc et le riz blanc, par exemple, déclenchent une réponse hormonale qui réduit le taux de sucre sanguin et produit un changement d'humeur, exacerbe la fatigue et d'autres symptômes dépressifs. Plus cet apport est important, plus le risque d'inflammation cérébrale et donc le risque de dépression sont accrus.

En revanche, une alimentation riche en fibres, graines et légumes mènent à une réduction du risque de dépression.
L'auteur de l'étude, le Dr James Gangwisch conclut: "Cela suggère que les interventions alimentaires pourraient servir de traitements et de mesures préventives contre la dépression. "

598mulherdepressao