Mon panier 0
  • Votre panier est vide.

Le travail isométrique en fin de série, pour une congestion optimale

Le travail isométrique en fin de série, pour une congestion optimale

 

Le saviez-vous ? Il est possible d’optimiser vos séances de travail sans en allonger la durée en pratiquant des contractions isométriques en fin de série. Ainsi, vous augmentez l’intensité de votre programme et optimisez la congestion de vos muscles.

La contraction isométrique correspond à une position statique. Le muscle se contracte afin de résister à une charge ou une pression, sans qu’aucun mouvement ne soit effectué.

Ce type de contraction peut donc être intégré à vos séances de travail, en fin de série : vous associez un travail du muscle basé sur les répétitions et finissez par un travail de contraction basé cette fois-ci non plus sur la répétition mais la durée de la contraction. Les contractions isométriques vous feront produire un maximum de force volontaire.

A la fin d’une série, maintenez la contraction du muscle en restant immobile pendant 5 à 10 secondes, puis recommencez à la fin de la série suivante.

Par exemple, après une série de leg extension, adossez-vous à un mur dans la position de la chaise et restez immobile pendant 10 à 15 secondes. Vos quadriceps seront alors sollicités par les contractions isométriques. Comme indiqué plus haut, ce type d’exercice n’implique aucun mouvement, mais une contraction continue. En provoquant un afflux de sang dans les muscles, ce genre d’exercice favorise la congestion musculaire.

Inscris-toi à notre newsletter

+ d'actualités + de conseils + d'infos...