Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
6 197 références / 224 246 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Astuces musculation Publié le 15 janvier 2015

L’importance de la connexion neuromusculaire


neuro

On peut venir dans n’importe quelle salle de sport et constater que 80% des personnes présentes exécutent mal les mouvements sur les exercices. Mauvais positionnement des jambes, des mains, dos arrondi, épaules vers l’avant ou trop de poids sur la barre sont tous des points qui empêchent le développement d’un physique harmonieux et esthétique.

Se concentrer sur la technique

Il est difficile d’apprendre et surtout d’exécuter une forme adéquate à cause de l’égo et du momentum. Si on arrive à contrôler et éliminer les 2, les progrès seront bien plus rapides. Malheureusement, la pression sociale et le regard des autres fait que l’on pense que "plus" est mieux pour épater la galerie. La clé d’un entraînement réussi, c’est plutôt se concentrer sur la technique et la contraction maximale de toutes les fibres musculaires.

L’autre danger à considérer, c’est le déséquilibre musculaire qui découle de ce genre d’entraînement. Les épaules arrondies sur les mouvements, les rebonds, le manque de contrôle,etc.

Comment apprendre à exécuter un mouvement correctement ?

    • La visualisation: s’imaginer exécuter le mouvement et ressentir la contraction musculaire permet de voir et de ressentir l’exercice avant de l’effectuer, permettant une meilleure connexion neuromusculaire.

    • La concentration: cela requiert d’éliminer toutes les distractions et de se concentrer à 100% sur son exercice.

    • Contrôler la rapidité de la charge et la résistance : toujours utiliser une charge que l’on peut contrôler et qui permet de cibler correctement les muscles engagés.

 

 

Il y a de nombreuses façons d’apprendre et d’améliorer sa technique, mais le facteur essentiel reste le temps passé en salle et la pratique. Difficile d’avoir une amplitude et une connexion correctes avec son muscle lorsque l’on est novice. La masse musculaire n’est souvent pas assez importante pour permettre ce rapport cerveau muscle, cela vient avec l’expérience et la progression.