Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 521 références / 69 442 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Supplémentation

Tout savoir sur les édulcorants


Publié le 9 avril 2014

Un édulcorant est une substance destiné à améliorer le goût d’un aliment en lui conférant une saveur sucrée. Certains édulcorants n’apportent pas de calories et ont l’avantage de ne pas être cariogènes (ne favorisent pas l’apparition de caries). Il existe deux grandes familles d’édulcorants : les succédanés du sucre et les édulcorants intenses. Voici leurs principaux bénéfices et inconvénients :

1. Les succédanées du sucre

Encore appelés édulcorants « nutritifs » ou « de charge », ils entraînent un apport calorique mais ne sont pas cariogènes. Ils peuvent être substitués au sucre de table et leur utilisation culinaire est beaucoup plus similaire au saccharose que celle des édulcorants intenses. Les principaux succédanés sont: le sorbitol, le xylitol, le maltitol, le mannitol et le lycassin.

Ce type d’édulcorant présente un avantage certain pour les personnes diabétiques car leur ingestion entraine une élévation moins importante de la glycémie que pour une même quantité de saccharose. De plus, pour les personnes non diabétiques, leur ingestion n’entraine pas une élévation notable du niveau d’insuline dans l’organisme. Enfin, ils ne laissent pas d’arrière-goût déplaisant contrairement à certains édulcorants intenses et favorisent donc la saveur des aliments.

Ils peuvent toutefois entrainer des problèmes de digestion s’ils sont pris en trop grande quantité et leur consommation induit nécessairement un apport calorique.

2. Les édulcorants intenses

Ceux-ci ont un très fort pouvoir sucrant sans apporter de calories. Les principaux sont : la saccharine, l’aspartame, l’acésulfame de potassium et le sucralose. Le sucralose a un pouvoir sucrant 500 à 600 fois plus élevé que le saccharose, soit 2 fois plus que la saccharine et 3 fois plus que l’aspartame. À nombre de molécules égal, il a un pouvoir sucrant 1160 fois plus intense que le saccharose. Lorsqu’il est consommé, le sucralose n’est pas assimilé par le corps. Il est en grande partie évacué de façon naturelle contrairement à l’aspartame. Des études de long terme ont démontré que la métabolisation du sucralose restant n’entraîne aucun trouble de la santé et aucune lésion sur les organes, ce qui en fait le choix le plus judicieux en matière d’édulcorant intense.

En termes d’avantages pour le consommateur, Ils permettent d’obtenir un goût sucré sans apport calorique, ce qui peut être utile dans le cadre d’un régime diabétique, hypocalorique ou en phase de sèche pour le pratiquant de musculation. De plus, ils sont pratiques d’utilisation car disponibles sous formes de poudres et sucrettes notamment.

Pour ce qui est des inconvénients, ils induiraient une accoutumance au gout sucré, ce qui a long terme pourrait engendrer une éventuelle de consommation accrue de produits sucrés et donc caloriques.

En résumé, les édulcorants ont comme atouts de réduire la consommation des sucres simples et des calories tout en luttant contre les caries. Néanmoins, il faut les utiliser sans excès pour ne pas accroître le goût du sucré.