Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 525 références / 69 442 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Supplémentation

Le mécanisme de combustion des graisses


Publié le 15 février 2012

Pour éliminer le tissu adipeux, afin d'obtenir une meilleure définition musculaire, ou plus communément parlant pour "sécher", il est primordial d'avoir les bonnes informations. Éviter de suivre certains stéréotypes vous fera gagner du temps.

 

Chacun possède un métabolisme qui lui est propre. Ce dernier indique la capacité de notre corps à utiliser l'énergie que nous lui apportons via notre alimentation. Ainsi, un métabolisme élevé permet une meilleure utilisation des calories ingérées et des graisses installées à des fins énergétiques (le stockage est ainsi évité).

Quelles sont alors les règles pour stimuler son métabolisme et accroître sa dépense énergétique ?

 

Règle n°1 : Manger plus (souvent) pour maigrir plus !

 

A chaque fois que nous mangeons, notre métabolisme s'accélère. C'est pourquoi il est préférable de faire 4 à 6 repas légers par jour au lieu des 2 à 3 repas habituels plus copieux. En effet, le fractionnement de l'apport énergétique quotidien rend les nutriments plus facilement utilisables par le corps, ce qui évite le phénomène de saturation.

 

Bien entendu, toutes les calories ne se valent pas et il faudra privilégier principalement les protéines, mais aussi les glucides complexes et les lipides insaturés. Un apport en protéine en poudre, 2 à 3 fois par jour, en plus de 2 collations solides vous aideront à réaliser votre objectif quotidien.

 

D'ailleurs, la protéine favorise le développement de la masse maigre (muscle), ce qui augmente mécaniquement la dépense calorique quotidienne. Plus une personne est musclée, plus elle aura tendance à brûler naturellement une quantité supérieure de calories.

 

Un apport en CLA est également pertinent car il accroît le métabolisme énergétique en empêchant les adypocites (cellules graisseuses) de stocker de la graisse.

 

 

Règle n°2 : Potentialiser l'effort musculaire

 

Bien qu'il s'agisse d'une évidence, une activité physique (peu importe laquelle) élève le métabolisme car les muscles ont besoin d'énergie pour fonctionner. La musculation est une activité sportive particulièrement favorable car elle implique une forte utilisation du glycogène musculaire.

Lors d'un entraînement intense, les réserves en glycogène sont au plus bas incitant le corps à se servir de ses réserves graisseuses comme source d'énergie, afin de créer de l'ATP (molécule énergétique).

Afin de potentialiser l'effort musculaire, et accentuer la combustion des graisses, il est tout à fait judicieux d'associer à son entraînement un brûleur de graisse. Ce dernier peut également être utilisé par des personnes n'ayant pas ou peu d'activité physique et souhaitant tout de même bénéficier d'une accélération de leur métabolisme. En effet, les brûleurs de graisse permettent de suractiver le fonctionnement des mitochondries, cellules à l'origine de la transformation des graisses en énergie.