Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 525 références / 69 442 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Supplémentation

BCAA et Cortisol


Publié le 29 août 2014

bcaa-et-cortisol

Tout pratiquant de musculation expérimenté sait qu’il y a une ligne ténue entre stimuler le muscle pour qu’il grossisse et le massacrer au point où l’organisme ne peut récupérer du stress.

Ceux qui font de la musculation et veulent des résultats mangent en général suffisamment de protéines et pensent souvent à tort que quelques acides aminés n’aideront en rien leur progression. Les études précédentes sur le sujet ont déjà établi que l’entraînement avec charges additionnelles augmente la synthèse protidique dans les muscles (surcompensation due au stress de l’entraînement) mais favorise aussi la dégradation musculaire (entraînement qui détruit la fibre).

Les BCAA (leucine, isoleucine et valine) représentent à eux seuls le tiers des protéines des muscles. Ils sont intéressants pour toute personne s'entraînant fréquemment en salle ou en extérieur et souhaitant préserver sa masse musculaire tout en limitant le catabolisme (dégradation musculaire). Ces acides aminés essentiels sont absorbés directement par le tissu musculaire et soutiennent :

  • la force
  • la récupération optimale après l'entraînement
  • la construction musculaire
  • l'énergie
  • l'endurance

Le cortisol est l'hormone du stress, elle détruit le tissu musculaire et baisse le taux de testostérone. Elle augmente lorsque l'on est en surentraînement, qu'on se sous alimente et que l'on dors peu. Il faut limiter son effet au maximum afin d'optimiser la croissance musculaire.

L’étude publiée dans le Journal of Strength and Conditioning Research montre que prendre des Acides Aminés Branchés (BCAA) réduit le catabolisme musculaire causé par une séance de musculation avec des charges lourdes. Deux groupes de pratiquants de musculation ont été observés  sur 4 semaines : l’un consommait des BCAA et l’autre prenait un placebo. Sans surprise, le groupe prenant des BCAA a montré des taux réduits de cortisol, des taux de testostérone plus élevés et moins de dommages musculaires liés à l’entraînement.

La supplémentation en acides aminés et riche en BCAA, même à cours terme, favorise donc l’anabolisme. Cela est utile tant pour les sportifs de force que d'endurance.