Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 540 références / 68 517 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Supplémentation

7 moyens efficaces de booster la testostérone !


Publié le 13 janvier 2015

  1. Augmentez votre apport en bons lipides

Suivre une alimentation pauvre en graisses est un moyen très efficace de détruire votre production de testostérone. Les lipides soutiennent et optimisent la production hormonale. Au moins 30% de l’apport journalier en graisses doit provenir de bonnes sources telles que : l’huile d’olive, le beurre de coco, les noix, les amandes etc

Plusieurs études ont montré l’impact et l’efficacité de l’huile d’olive et d’huile de noix de coco pour convertir le cholestérol en testostérone. Si vous prenez plus de bons lipides, vous convertirez plus de cholestérol en testostérone tout en améliorant votre taux de cholestérol au passage.

 

13WaysToGetMoreT_620x4452

 

  1. Du sommeil de qualité chaque nuit

Ce n’est plus un mystère pour personne, un sommeil profond tous les soirs est crucial pour la santé et essentiel pour une production de testostérone adéquate. Pourtant, peu de gens accorde la valeur nécessaire à leur sommeil, gaspillant un temps précieux à somnoler devant la télévision ou l’ordinateur. Essayez plutôt de commencer à lire une heure avant d’aller au lit afin d’être plus relaxé et de détendre votre esprit. Le magnésium avant le couché est aussi un très bon moyen naturel de relaxer les muscles tout en soutenant un sommeil profond et une production de testostérone naturelle maximale. Essayez de prendre 200-300 mg avant le couché.

 

  1. Assurez-vous d’avoir un apport en vitamines et minéraux adéquat

Il y’a de nombreuses vitamines et minéraux importants pour une production de testostérone optimale. Les plus cruciales : La vitamine A, D, les vitamines du groupe B, le zinc, le magnésium et le sélénium. Une bonne alimentation et un multivitaminé couvriront l’essentiel de vos besoins.

 

  1. Evitez la consommation excessive de sucres

La consommation importante de sucres est la racine de nombreux problèmes y compris le faible taux de testostérone. Quand vous mangez trop de sucre (ce qui est chose aisée), vous élevez votre taux d’insuline ce qui amène le glucose  hors de votre système sanguin. Le taux de sucre dans le sang devenant très bas vous donnera d’autant plus envie de manger du sucre. C’est donc un cercle vicieux qui n’en fini jamais.  L’excès de sucres augmentera le graisse stockée plus rapidement que n’importe quoi d’autre. Plus vous serez gras, plus votre enzyme aromatase sera élevée et la conséquence sera une plus haute conversion de testostérone en œstrogènes.

Une quantité importante de sucres absorbés est également corrélée à une augmentation des hormones du stress qui inhibent d’autant plus la production de testostérone.

Il est vrai que le sucre est très addictif et réduire sa consommation est très difficile. Néanmoins, cela vaudra le coup car c’est le plus grand service que vous puissiez rendre à votre santé et à votre production naturelle de testostérone.

 

  1. Soulevez des charges lourdes et concentrez-vous sur les exercices poly articulaires

S’engager dans un programme d’entraînement qui fait la part belle aux exercices poly articulaires tels que le squat, le soulevé de terre, les dips lestées, le développé militaire, le rowing, les tractions lestées etc Attention à ne pas en abuser non plus. L’intérêt est d’en tirer un maximum de bénéfices sans augmenter les hormones du stress et l’inflammation.

 

  1. Evitez l’alcool et surtout la bière

Si vous avez un faible taux de testostérone, vous ne vous rendez pas service en buvant de l’alcool.

L’alcool augmente la conversion de la testostérone en œstrogènes et c’est aussi pour cette raison que de nombreux individus deviennent émotifs avec quelques verres. La bière est encore pire car elle est chargée en houblon qui est oestrogènique. Voilà pourquoi de nombreux fans de bières ont des seins et des gros ventres. Ne vous inquiétez pas si votre consommation se résume à quelques verres par semaine. Si cela devient quotidien il y’a en revanche de quoi s’inquiéter.

 

  1. Prenez des suppléments pour soutenir votre production de testostérone

Les meilleurs suppléments naturels pour booster la testostérone sont :

 

Le maca, le tribulus, le fenugrec, l’acide D-aspartique. Les formules qui proposent ces ingrédients augmenteront votre production naturelle de testostérone, votre résistance à l’effort, mais permettront aussi une meilleure synthèse protidique et un gain de force.