Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 540 références / 68 517 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Supplémentation

6 raisons pour lesquelles vous ne perdez pas de poids


Publié le 26 mars 2014

Sèche abdominaauxParfois, malgré des efforts constants et une alimentation adéquate, certaines personnes ne parviennent pas à perdre du poids en phase de sèche ou de régime. Voici 6 des cas les plus fréquents qui limitent leur progression.

1. Manger le même quota de calories que l’on brûle à l’effort

Quand on fait du sport, on brûle des calories, aspect fondamental pour perdre du poids. Nombreuses sont les personnes qui surestiment ces calories dépensées et qui du coup se permettent un écart ou une portion plus importante de nourriture. L’exercice est capital pour créer un déficit calorique et induire une perte de poids mais ne doit en aucun cas justifier une augmentation de l’apport nutritionnel journalier.

2. Tout miser sur l’exercice physique

Le sport permet de dépenser des calories, mais pas autant que l’on croit. A titre d’exemple, une heure d’exercice intense brûle en moyenne entre 400 et 500 calories. D’un autre côté, cela peut uniquement prendre quelques minutes pour ingérer plusieurs centaines de calories. La vérité c’est qu’aucune pratique sportive ne compensera pour une alimentation trop calorique. On se doit de combiner à la fois la restriction calorique par l’exercice et par la nutrition pour atteindre un résultat optimal. La meilleure façon de perdre du poids est donc de prendre en compte ces deux aspects, pas de choisir l’un au détriment de l’autre.

3. Surestimer la qualité de son alimentation

La vaste majorité des gens pense manger sainement sans pour autant compter les calories ingérées ou faire attention aux valeurs nutritionnelles des aliments qu’ils consomment. En réalité, tout le monde peut améliorer ses habitudes alimentaires de manière considérable en regardant notamment les ingrédients qui composent les produits et en ajustant la quantité de nourriture ingérée en fonction de ses besoins quotidiens. De plus, manger de la nourriture industrielle, même allégée en sucres ou en matières grasses reste un choix douteux par rapport à des produits naturels non raffinés, bien plus riches en nutriments.

4. Faire le mauvais choix d’exercices

Beaucoup privilégient le cardio training au détriment de la musculation. Pourtant, de nombreuses études ont démontré la dépense calorique supérieure de l’entrainement avec charges additionnelles par rapport à l’endurance. Faire exclusivement du cardio pour perdre du poids, c’est prendre le risque de perdre autant de masse musculaire que de tissu adipeux et de ralentir son métabolisme. La logique serait donc d’associer les deux pour un bénéfice maximal, à savoir augmenter la dépense calorique tout en préservant un maximum de masse musculaire. A noter que plus on a de masse musculaire, plus on brûle des calories facilement, au repos et à l’effort.

5. Le manque de constance

Perdre du poids requiert un effort continu et persistant. Etre sérieux une semaine seulement ne vous mènera nulle part. Il faut se créer des nouvelles habitudes et s’y tenir sur de longues périodes afin d’amorcer un changement physique réel. Néanmoins, peu de gens arrivent à maintenir une rigueur alimentaire permanente sur plusieurs mois sans craquer. La clé est donc de s’octroyer un repas plaisir par semaine où l’on mange ce que l’on veut. Cela permet de tenir son plan alimentaire sur une durée conséquente sans impacter négativement ses résultats. Etre dans la restriction quotidienne mène aux désordres alimentaires, à la frustration et à l’abandon de l’objectif fixé.

6. Se focaliser uniquement sur son poids

Certains se plaignent de ne pas voir leur poids descendre alors qu’ils perdent en tour de taille et commencent à flotter dans leurs vêtements. L’indicateur du progrès doit être avant tout visuel car le muscle pèse plus lourd que la graisse. On peut avoir perdu en graisse tout en ayant gagné en masse musculaire ou inversement. Le poids n’est donc pas si révélateur de l’évolution d’un individu.