Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 540 références / 68 517 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Supplémentation

6 questions récurrentes sur la protéine


Publié le 22 avril 2014

1. Est-il vrai que l’organisme ne peut assimiler que 30 grammes de protéines en une fois ?

Il y a une idée généralement admise selon laquelle le corps humain ne peut assimiler qu’une certaine quantité de protéines par repas. Cependant, rien n’est plus faux car toute la protéine que vous allez ingérer va être digérée mais en prendre plus ne va pas nécessairement signifier un meilleur résultat. Une moyenne d’environ 30 grammes de protéines à chaque repas répartis tout au long de la journée va par contre permettre une meilleure synthèse protidique et sera plus simple à assimiler.

2. Augmenter son apport journalier en protéines va il se traduire par en un gain musculaire plus rapide ?

Oui mais jusqu’à un certain point. Toute la protéine que vous consommez ne va pas forcément augmenter la synthèse dans les muscles.  Une fois que vous avez intégré un quota suffisant, le corps va oxyder l’excédent de protéines et le convertir en énergie. Augmenter votre apport protidique journalier au-delà des 2,2 grammes par kilo de poids de corps ne va probablement pas apporter de bénéfice supplémentaire pour la construction musculaire.

3. Vais-je prendre de la graisse si je consomme trop de protéines ?

Bien qu’il soit plus difficile pour la protéine de se convertir en graisse par rapport aux autres nutriments, si vous mangez beaucoup plus que ce dont votre corps a besoin, quel que soit l’aliment, le surplus calorique pourrait aller dans les cellules graisseuses. De plus, si votre consommation de protéines augmente, son oxydation augmente aussi, au détriment des glucides et lipides qui seront du coup, moins utilisés comme carburant !

4. Quelle est la meilleure source de protéine ?

Cette question est compliquée ! Commençons par les sources de protéines dites « complètes ». Ces sources contiennent une quantité suffisante des 9 acides aminés dits « essentiels » car le corps ne peut les fabriquer. La plupart des protéines animales comme la viande rouge, le poisson, le lait, les œufs et le poulet sont complètes. Elles sont d’excellentes sources car elles sont bio disponibles c’est-à-dire assimilables de manière optimale et contiennent tous les nutriments nécessaires à l’organisme pour amorcer la croissance musculaire. La whey est elle aussi une source complète de protéine et sa valeur biologique est la plus élevée. Elle s’assimile beaucoup plus vite que la nourriture et représente la source idéale de protéine autour de l’entrainement.

5. Une alimentation trop riche en protéines va-t-elle abîmer mes reins ?

Selon l’étude publiée par « American Journal of Kidney Disease », toute personne qui a une maladie chronique des reins devrait effectivement éviter un apport trop élevé en protéines. Cependant, pour les personnes en bonne santé, une alimentation très riche en protéine n’impacte en rien négativement l’organisme. Il suffit juste de rester raisonnable et de s’hydrater correctement (au moins 2 litres par jour pour un sportif).

6. La protéine en poudre est-elle supérieure à la nourriture solide ?

Cela dépend de vous. La nourriture solide et les compléments protéinés ont tous deux leur place dans un plan alimentaire efficace. La Whey protéine est très pratique, booste le système immunitaire et s’assimile très rapidement après l’entraînement. La nourriture solide quant à elle, offre atout indéniable, celui d'offrir un plaisir gustatif essentiel pour le moral.