Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 525 références / 70 152 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Nutrition

Les types d'aliments à ne JAMAIS manger


Publié le 2 décembre 2014

Plutôt que d’énumérer une liste exhaustive d’aliments à bannir, voici 5 principes à respecter pour vous aider à identifier ce qui va fonctionner pour vous en matière de nutrition et vous permettre d’atteindre vos objectifs.

eat-like-pig-get-ripped

 

  1. La nourriture qui n’a pas bon goût

On a tous la chance d’avoir accès à de la nourriture à profusion et surtout des aliments sains qui ont bon goût. Pourtant lorsqu’on parle d’alimentation pour prendre du muscle et perdre de la graisse, la plupart des gens ont en tête une nutrition ennuyeuse, fade qui va les affamer.

En toute honnêteté cela ne marchera pas et cela va vous créer des expériences misérables. Au bout du compte, vous craquerez et regagnerez vos mauvaises habitudes.

Une perte de graisses efficace et durable ne marche que dans le cas où on arrive à créer un déficit calorique avec une sensation de faim la plus minime possible.

La bonne nouvelle c’est que du moment que vous ne survivez pas sur les fast food et la nourriture industrielle, il y a un nombre très important d’aliments que vous pouvez manger tout en perdant de la graisse.

Avoir une diète saine ne veut pas dire que vous devez manger de la viande sèche sans sauces et sans saveurs. En utilisant des épices, des herbes aromatiques, du vinaigre et du citron par exemple, vous donnerez un goût remarquable à votre protéine, vos légumes etc. Favorisez les aliments qui VOUS plaisent.

 

 

  1. Les aliments qui vous empêchent toute restreinte

Tout le monde a une faiblesse plus ou moins prononcée pour certains aliments. Vous commencez à en manger puis vous ne vous arrêtez plus. Ensuite vient la culpabilité par ce manque de contrôle de soi. Ce genre de comportement n’est pas bon pour l’organisme, le métabolisme et l’état d’esprit.

La modération est la première solution à laquelle on pense mais peu de gens savent la mettre en place. Les chips, le chocolat, le beurre d’amande, le pain et les glaces sont à proscrire de votre alimentation si vous ne savez pas vous restreindre. Avoir ce genre de nourriture chez vous à portée de main en permanence ne vous aidera pas.

La meilleure façon de se contrôler par rapport à la nourriture c’est de connaître ses faiblesses alimentaires et se résigner à ne plus manger ce que vous n’arrivez pas à prendre avec modération.

 

 

  1. Les aliments que vous ne digérerez pas

Avoir des problèmes de digestion avec certains aliments est très commun. Etre intolérant à un aliment active votre système immunitaire et mène parfois à une élévation du cortisol (hormone du stress) dans l’organisme. La fatigue se fait sentir, les fringales sont plus importantes et la motivation pour l’effort physique est diminuée. La chose importante à prendre en compte lorsqu’on décide d’éviter certains aliments, c’est de savoir si on ne fait pas l’impasse sur des nutriments essentiels comme les fibres. Pour les gens qui évitent le gluten les légumes, fruits, noix etc sont d’excellentes sources de fibres.

 

 

  1. Les aliments qui n’en sont pas !

Les « aliments » qui contiennent entre 20 et 40 ingrédients avec des noms étranges ne sont pas, vous l’aurez deviné, de la vraie nourriture. Les saveurs et couleurs artificielles ainsi que les huiles transformées ne sont pas des aliments. Il en va de même pour les acides gras trans.

En choisissant de ne pas en manger, vous servez vos propres intérêts et surtout votre santé. La plupart du temps, essayez toujours de choisir de la vraie nourriture plutôt que de la nourriture industrielle transformée. Vous vous épargnerez bien des angoisses, des obsessions et de la culpabilité en ayant un comportement plus responsable.

 

 

  1. Les aliments qui vous rendent accro

Certaines personnes ont une obsession du « junk food » et de tout ce qui contient du sucre, des graisses etc. Manger ce type d’aliments relâche des substances appelées les endocannabinoïdes dans les intestins. Ils affectent la dopamine et les récepteurs opioïdes dans le cerveau (le THC dans le cannabis active aussi ces récepteurs). Il y a un bien être au même titre que l’alcool et d’autres drogues en procure. Désirer ces aliments n’a rien à voir avec l’homéostasie et la balance énergétique, ils procurent uniquement une satisfaction.

La consommation excessive de glucides et sucres est associée au plaisir et à la détente. Mais la réalité moins agréable c’est que ces aliments augmentent le taux de sucre sanguin rapidement et provoquent un pic d’insuline. La faim revient donc plus vite et on veut manger encore plus !