Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 540 références / 68 517 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Idée reçue

Idée reçue : s’étirer avant l’exercice réduit le risque de blessure


Publié le 28 mai 2014

Historiquement, il est généralement accepté que les étirements réduisent le risque de blessure. Il est donc plutôt logique que certains incluent des exercices d’étirement au cours de leurs échauffements. On notera que coaches et professionnels de la médecine recommandent aussi ce genre de protocole. Ce mythe est basé sur l’idée qu’un étirement musculaire avant l’exercice diminue le risque de blessure en améliorant la souplesse et la circulation sanguine.

Le fait que des éminences du sport et de la médecine aient longtemps conseillé les étirements avant le sport pour réduire le risque de blessure est probablement la raison pour laquelle cela a été accepté comme standard par l’opinion publique. A la fin des années 1990 et au début des années 2000 cependant, les recherches ont démontré l’exact opposé. Par exemple une étude de 1999 (Shrier, 1999) a conclu que l’étirement avant l’exercice physique ne réduit pas le risque de blessure. De manière similaire, un autre groupe de scientifiques (Pope, 2000) n’a reporté aucune réduction des blessures chez les personnes s’étirant avant l’entrainement en comparaison à ceux n’en faisant aucun. Plus récemment, une étude réalisée par Witvrouw and collagues (2004) a conclu que les étirements avant le sport n’ont aucun bénéfice sur les activités physiques telles que le vélo, la course à pied et la natation. Enfin, une étude de 2010 (Mchugh and Cosgrave) a conclu le consensus général que l’étirement en accompagnement de l’échauffement n’a pas le moindre impact sur la prévention des blessures.

Ainsi, la recherche récente des 10 dernières années a échoué à soutenir la théorie de l’efficacité de l’étirement pré-entrainement. Cela veut-il dire que les étirements n’ont pas d’impact sur le risque de blessure ? Absolument pas ! Il a été en revanche démontré que l’étirement à d’autres moments, y compris après le sport et dans la soirée, favorise la prévention des blessures.