Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 515 références / 67 674 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Entrainements

Top 5 des physiques de films d’action


Publié le 2 mai 2014

5. Gerald Butler-300 (2007)

Afin de se préparer pour le rôle de Leonidas dans 300, Butler a utilisé le programme « 300 workout », l’entrainement spartiate essentiellement composé de mouvements de musculation poly articulaires tels que les tractions et le soulevé de terre tout en suivant un régime alimentaire draconien.

  4. Jean-Claude Van Damme-Bloodsport (1987)

Bloodsport a rendu JCVD célèbre dans le monde entier. Dans ce film Il était non seulement musclé et sec mais il a montré des qualités de souplesse et d’athlétisme peu communes chez les acteurs de films d’action occidentaux. Aujourd’hui âgé de 51 ans, Van Damme affirme qu’il est toujours aussi souple qu’il y a 25 ans.   3. Sylvester Stallone-Rocky III (1982)

Le 3ème opus du succès mondial Rocky a marqué la transformation de Stallone, passant d’un physique robuste à celui d’athlète à la définition musculaire impressionnante. L’acteur ne pèse que 70 kilos dans le film mais en parait 10 de plus grâce à son pourcentage de graisse très faible. Le plus prodigieux est que l’acteur a accompli ce changement physique tout en écrivant et réalisant Rocky III !   2. Dwayne « The Rock » Johnson –Pain and Gain (2013)

La superstar mondiale du catch au physique déjà colossal (1m95 pour 113 kilos) a encore prit plus de 6 kilos jouer le rôle d’un bodybuilder massif. Pour ce faire, l’acteur a ingurgité 7 repas par jour combinés à un entraînement quotidien intensif pendant 16 semaines. Il a même été préparé par l’entraîneur professionnel George Farah, reconnu dans le milieu du culturisme américain et préparateur du bodybuilder Kai Greene.   1. Arnold Schwarzenegger-Conan le Barbare (1982)

Conan a non seulement établi Arnold comme icône du cinéma d’action américain, mais il a imposé un nouveau standard à Hollywood. A partir de cette époque, tout acteur principal de film d’action se doit d’avoir un physique hors norme, plus proche de celui d’un champion de culturisme ou d’un héros de comics. Le « chêne autrichien » s’est préparé au rôle en ajoutant des montées de corde, de l’escalade et de l'équitation à son entraînement de musculation. Sa condition physique en a grandement bénéficié et il a profité de cette évolution pour se présenter à Mister Olympia la même année du tournage (1980). Compétition qu’il a bien entendu remporté !