Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 549 références / 65 907 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Entrainements

N’utilisez pas la sèche comme excuse pour soulever moins lourd


Publié le 5 février 2015

Comment s’entrainer quand on est en sèche ? Tout le monde vous dit sûrement à la salle que vous devez faire des séries longues pour brûler de la graisse. Mais cette façon de s’entrainer brûle-t-elle réellement plus de graisse ? Est-ce la meilleure approche pour sécher ?

 

layne3

 

 

Bien que les séries longues et les temps de repos courts aient effectivement un potentiel pour brûler les calories, l’entraînement pendant une phase de sèche (perte de graisse) devrait se focaliser sur la préservation (voir l’augmentation) de la masse musculaire par opposition à la perte de graisse. Celle-ci doit découler avant tout de la nutrition mais aussi des différentes formes de cardio (HIT, fractionné etc...)

 

 

Votre entraînement de musculation se construit avant tout sur un objectif basique, celui d’être plus fort et de conserver votre masse musculaire, pas la perte de graisse. Laissez les 23h restantes de la journée faire le boulot de la perte de tissu adipeux.

 

 

Vous avez tout à gagner d’éviter les séries longues pendant une sèche. Le corps a déjà une capacité limitée à récupérer à cause du manque d’énergie et de calories. Soulever des charges légères pendant un déficit calorique est le meilleur moyen de perdre du muscle et de ralentir le métabolisme. Pourquoi ? Parce que les hormones sont moins stimulées et l’élimination du tissu le plus actif métaboliquement, à savoir le muscle, va provoquer cette régression.

 

 

build_lean_muscle_fast

 

 

Les hormones répondent à la suralimentation comme à la sous-alimentation. Lors d’un déficit calorique, le pourcentage de graisse se réduit mais les hormones cataboliques s’élèvent, augmentant l’oxydation des acides aminés (destruction des protéines) et les hormones anaboliques chutent.

 

 

Rappelez-vous d’une chose essentielle, ce qui construit le muscle aide à le conserver et si vous n’utilisez pas vos muscles, vous les perdrez. Vous devez donner à votre organisme une raison de garder cette masse musculaire et cela requiert de s’entrainer dur avec un niveau d’intensité adéquat. Donc oubliez ces séries de 15 à 30 répétitions. Entrainez-vous avec des charges lourdes et essayez de garder un maximum de force.

 

 

L’autre élément à considérer est la comparaison de l’impact d’un entraînement lourd vs l’entraînement léger sur le physique et la qualité des muscles. La musculation avec charges lourdes améliore l’aspect du muscle que cela soit au repos ou à l’effort. La masse musculaire est plus dense, plus qualitative. Les séries longues n’offrent pas ce bénéfice et sont de toute façon moins gratifiantes pour la personne qui s’entraîne.

 

 

Lorsque l’on perd de la graisse, la densité et la dureté musculaire ont un impact énorme sur la qualité d’un physique. Exclure le travail lourd et les séries courtes au profit de séries longues avec des temps de repos très courts n’aura certainement pas l’effet escompté.

 

 

Gardez à l’esprit que vos objectifs à l’entraînement lors d’une phase de sèche sont de maintenir la force et la masse musculaire. Personne ne fait de progrès significatifs en masse musculaire lors d’un déficit calorique, quoi qu’on vous dise. Evitez donc d’augmenter le volume d’entraînement en sèche, vous finirez épuisé, démotivé et plus faible.

 

 

Ce qui fonctionne pour construire du muscle, fonctionne pour le garder !