Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 515 références / 67 674 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Entrainements

Les secrets de la masse : les mollets !


Publié le 3 septembre 2014

les-secrets-de-la-masse-les-mollets-(2)


Beaucoup pensent à tort que les mollets n’ont pas un fort potentiel de croissance. Pourtant, comme tout autre muscle tel que les bras, ils peuvent atteindre une taille significative.

Voici 3 raisons qui limitent la croissance musculaire des mollets

1. La priorité

Combien d’entre nous ont des entraînements dédiés au dos, pecs, bras mais n’ont jamais attaqué une séance par les mollets ? On constate bien une certaine négligence de ce groupe musculaire chez une majorité de pratiquants. Tout exercice effectué en premier est celui où vous progresserez le plus vite et déterminera où vous gagnerez le plus de muscle. Le système nerveux étant encore frais, l’organisme est encore en parfait état pour la performance. Pourtant, la plupart des gens décident de travailler les mollets après la séance jambes qui est assurément la plus épuisante de la semaine. Vous voulez des mollets ? Commencez à leur donner l’attention qu’ils méritent !

2. La génétique

Il est récurrent d’entendre partout que la taille des mollets est strictement génétique. C’est en partie vrai, il faut bien l’avouer. Les mollets sont composés à 90% de fibres lentes. Celles-ci ont la moitié du potentiel de croissance des fibres rapides. Ce groupe musculaire est actif tout au long de la journée chaque fois que vous êtes debout et que vous marchez. Il est frappant de voir parfois des mollets sur-développés chez des individus n’ayant jamais pratiqué un sport quelconque. L’insertion du muscle y est pour beaucoup. En effet, plus l’insertion est basse (proche de la cheville), plus le muscle a un fort potentiel de croissance. La taille de la cheville joue aussi un rôle crucial. Si vos chevilles sont plus petites que vos poignets, il y a de fortes chances que vous aillez un potentiel de croissance des bras supérieur à celui des mollets.

Néanmoins, c’est un des rares groupes musculaires à répondre positivement à un haut volume et une haute fréquence d’entraînement. N’importe quelle personne motivée peut donc faire grossir ses mollets.  Il est préférable d’effectuer des séries longues pour stimuler leur croissance. Entraînés correctement, ils grossiront comme n’importe quel autre muscle.

3. La sélection d’exercices

Chaque groupe musculaire a un exercice de prédilection pour stimuler son développement avec des charges lourdes. Les pectoraux ont le développé couché, les cuisses le squat, mais que faire pour les mollets ? Les flexions de mollets debout à la machine (soit la machine mollets debout soit la smith machine avec step) semblent recruter les 3 faisceaux (les jumeaux et le soléaire) des mollets de manière optimale. C’est un exercice de force et vous devriez être capable de mettre au moins la charge que vous mettez habituellement au squat pour 15-20 reps. La phase d’étirement n’est pas à négliger car elle représente un facteur important dans la croissance des mollets. Contrôlez donc la phase négative jusqu’à l’étirement total du mollet puis contractez de manière explosive pour la montée.

les-secrets-de-la-masse-les-mollets-(1)