Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 525 références / 70 152 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Entrainements

Les erreurs d'entraînement qui vous empêchent d'avoir les pecs de vos rêves


Publié le 27 octobre 2015

 

Erreur #1 : le mauvais placement du torse

 

la raison la plus commune au manque de développement du torse. Avant de commencer une quelconque série de développés ou d'écartés, assurez vous de bien ouvrir votre cage, de légèrement archer votre dos et de coller les omoplates vers l’arrière l'un contre l'autre, ce qui a pour effet de verrouiller les épaules. Cette position doit être tenue du début à la fin d'une série !

 

 

Erreur #2 : Trop peu de répétitions par série

 

Pour des questions d'ego beaucoup se préoccupent plus du poids sur la barre que de l'efficacité de la contraction musculaire. Il est tout à fait légitime de vouloir tester sa force de temps en temps, c'est fun et motivant mais c'est inefficace pour développer ses pecs. Des séries comprises entre 7 et 12 répétitions activent la croissance musculaire.

 

dabb-1

 

 

Erreur #3 : Trop de développé couché

 

Le développé couché est un super exercice qui est incontournable pour développer ses pectoraux. Néanmoins, beaucoup restent vissés à cet exercice tout au long de leurs entraînements, ce qui est préjudiciable au progrès et peut user vos épaules, menant à l'éternel blessure à l'épaule au développé couché. Assurez vous d'apporter de la variété et des bosser les pecs sous tous les angles : développé incliné, écartés, dips, pullovers, haltères et machines.

 

 

Erreur #4 : Ne pas contrôler la négative

 

Encore une fois, il est très fréquent de constater certains font rebondir les charges sur leurs torses dans l'espoir d'aider le mouvement et de mettre des charges plus lourdes. Non seulement cela peut créer des déchirures et des douleurs à la cage thoracique mais ça vous enlève l’intérêt de la portion la plus efficace du mouvement pour favoriser l'hypertrophie musculaire ! Assurez-vous donc de mettre l'emphase sur la phase négative (excentrique) de chaque répétition en ralentissant la descente et baissez vos charges si nécessaires ! Vos pecs vous remerciement en ce développant plus vite.

 

 

Erreur #5 : Amplitude de mouvement médiocre

 

La souplesse et la flexibilité sont essentielles pour développer un muscle à son potentiel maximum. Plus l'amplitude est grande, plus le mouvement et complet, recrutant ainsi toutes les fibres musculaires. Les écartés haltères d'Arnold sont légendaires pour cette raison. Il avait une amplitude de mouvement tellement grande que l'étirement de ses pectoraux était maximal, lui octroyant l'un des torses les plus impressionnant jamais bâti. Les phases excentriques des mouvements de presses et d'écartés sont les plus redoutables pour étirer les pectoraux et recruter un maximum de fibres.

 

FL023-CHEST03