Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 540 références / 68 517 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Entrainements

La préparation physique pour les arts martiaux mixtes (MMA)


Publié le 3 août 2015

 

Le MMA est un sport relativement nouveau qui a subit de nombreux changements récemment. Il n y a pas si longtemps, le MMA  était surtout une comparaison des différents styles de combat qui permettait de juger du plus efficace : les boxeurs affrontaient des judokas, les karatékas des experts en kung-fu et les lutteurs combattaient des boxeurs de thai.

 

Actuellement, les combattants MMA viennent souvent d'un art martial spécifique mais deviennent très polyvalents et excellent dans plusieurs arts afin d'appliquer les meilleurs techniques de combat disponibles. Il en va de même pour leur entraînement fitness. Le MMA requiert un très haut niveau technique mais aussi des attributs qui fondent la condition physique.

 

shutterstock_214208257

 

 

L'aérobie 

Cette source est utilisée dans tous les sports de moyenne et longue durée. Sa capacité est quasiment illimitée. L'aérobie n'est pas seulement l'attribut des marathoniens et des cyclistes, un combattant a besoin d'un cœur et de poumons efficaces pour oxygéner son corps et ses muscles. Un combat dure parfois 10 minutes ou plus et l'effort continu requiert une capacité de travail avec oxygène importante (Capacité Maximale Aérobie).

 

 

L'anaérobie 

L'anaérobie décrit la capacité à travailler à un haut niveau d'intensité tout en minimisant la monté de l'acide lactique (sensation de brûlure musculaire). Elle permet la mise en route brutale d’un groupe musculaire pour réaliser un geste ou un effort intensif et court grâce à l'ATP (molécule de l'énergie stockée dans nos muscles). Elle est disponible progressivement et ne peut généralement être maintenue plus de 1 minute.

 

 

Force et explosivité 

Les coups, les esquives, les placages etc requièrent de la puissance et de l'explosivité. Surmonter le poids supérieur du combattant adverse nécessite un développement optimal des gros groupes musculaires et une capacité à recruter les fibres musculaires de manière explosive.

 

 

Souplesse et mobilité 

La souplesse est l'amplitude de mouvement de vos muscles tandis que la mobilité est l'amplitude de mouvement de vos articulations. Les deux sont connectés et essentiels pour le MMA. Les coups de pieds, l'aptitude à se défaire des soumissions ou rendre les clés moins efficaces exigent souplesse musculaire et mobilité articulaire. Sans compter que ces attributs vous rendent moins vulnérable aux blessures.

 

 

Coordination, équilibre et proprioception 

Avoir un corps athlétique et fort ne suffit pas, il est crucial de pouvoir bouger et se mouvoir rapidement en réponse aux actions de l'opposant. Faire des mouvements robotiques et raides vous rendra facile à anticiper et contrer. La perception des différentes parties du corps (proprioception) permet la coordination mais aussi la création de réflexes conditionnés. Le combattant peut ainsi se concentrer sur d'autres aspects de la performance, son cerveau n'étant pas occupé à gérer des mouvements devenus des automatismes grâce à l'entraînement.