Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 525 références / 69 442 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Entrainements

Comment être plus fort mentalement lors de ses entraînements ?


Publié le 21 mars 2013

Le mental d’un athlète est un élément qui se travaille et qui s’entraîne, comme un muscleLorsque l’on pratique une activité sportive qui demande de la rigueur et de la persévérance dans les entraînements, il est important d’avoir un mental d’acier. Le mental d’un athlète est un élément qui se travaille et qui s’entraîne, comme un muscle. Le sportif doit impérativement être dans un état d’esprit positif pour pouvoir progresser et atteindre ses objectifs. La musculation est un sport éprouvant et répétitif et le découragement peut survenir et s’emparer de votre mental.

Garder un état d’esprit positif

Pendant les entraînements, le sportif se parle à lui-même. Il réfléchit à l’effort qu’il est en train de fournir. Or c’est l’esprit qui gouverne le corps. Si lorsque la douleur survient, le sportif se trouve dans un état d’esprit négatif, cela impactera inévitablement ses performances. C’est pourquoi il est important de garder un esprit positif dans le dialogue intérieur du sportif. Pour ce faire, il faut contrer les pensées négatives dès qu’elles surviennent. Quoi de mieux pour contrer des pensées négatives que des pensées positives ?
  • Je peux le faire !
  • J’en suis capable !
  • Je vais y arriver !
  • Je suis fort !
  • Je suis bon !
Ces phrases sont des exemples de pensées positives qui vous permettent de garder confiance en vos capacités et de repousser vos limites. Vous pouvez également vous focaliser sur des pensées motivantes ou distrayantes pour ne pas penser négativement. Penser à son objectif est très motivant. Si vous travaillez vos muscles pour une cause précise comme une performance sportive ou une meilleure estime de soi, se rappeler que c’est pour cela que vous le faites va relancer votre endurance et votre motivation. Vous pouvez aussi vous distraire en comptant le nombre de répétitions que vous faites ou en chantant dans votre tête. Le principe est de distraire l’esprit de la difficulté que ressent le corps.

Affronter le point de rupture

Le point de rupture est présent chez chaque femme et chaque homme. C’est le moment de l’effort où l’on se dit qu’il ne nous sera plus possible de continuer. Il faut savoir que ce moment arrivera et se préparer à l’affronter. Lorsque l’on atteint ce point, il est important de ne surtout pas laisser tomber et de poursuivre l’effort. La douleur que l’on éprouve à ce moment peut être gérée par l’esprit. Elle doit être considérée comme la preuve que le muscle travaille à fond ce qui est l’objectif de tout culturiste. Elle est synonyme de victoire, et non d’échec. Elle doit être le sentiment du travail bien fait et de la réussite.

L’environnement de l’athlète

L’environnement dans lequel vous pratiquez vos entraînements peut aussi avoir une importance déterminante sur votre moral. Il sera plus difficile de garder la motivation si vous vous entraînez seul chez vous, que si vous vous entourez d’autres athlètes dans une salle de sport. Voir d’autres sportifs et discuter avec eux va accroitre votre motivation. Si eux peuvent y arriver, vous en êtes aussi capable. La musique peut également être un moteur pour dépasser vos limites. Une playlist dynamique et entraînante peut vous emmener plus loin dans votre effort. L’important dans une pratique sportive quelle qu’elle soit est de rester dans une dynamique positive, de rester dans un cercle vertueux de réussite et d’accomplissement de ses objectifs. Il ne faut surtout jamais rester sur un échec. Il faut remonter en selle rapidement pour ne pas rester sur une note négative qui vous démotiverait.