Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 525 références / 69 442 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Entrainements

Ce que l'on aurait aimé savoir en commençant la musculation


Publié le 15 juillet 2014

Après quelques années passées sous les barres, on se demande parfois ce qui serait arrivé si on avait connu certaines informations plus tôt. Apprendre de ses erreurs est toujours bénéfique mais éviter d’en commettre fait gagner un temps précieux. Voici quelques conseils émanant de notre expérience qui vous permettront de progresser plus vite en vous épargnant quelques faux pas.

1. Entrainez-vous avec tous les formats de répétition

Chaque format de répétition a des bénéfices, spécialement en termes de croissance musculaire. Pour stimuler celle-ci, entrainez-vous en variant les séries. Passez par exemple 1/3 de votre entrainement sur des séries comprises en 2 et 6, 1/3 entre 7 et 12 répétitions et le dernier tiers avec des séries de 13 répétitions et plus. Cela assurera que le muscle soit stimulé de toutes les façons possibles pour optimiser son développement.

2. Ne vous entrainez pas à l’échec musculaire à chaque fois

On vous a toujours répété que travailler dur, ça finit toujours par payer. Bien que cela soit tout à fait vrai, il y’a un autre mantra que beaucoup oublient : s’entrainer intelligemment est plus efficace que s’entrainer dur sans réfléchir.

S’entrainer à l’échec musculaire est certes efficace mais cela taxe énormément le corps et le système nerveux. Cela est bénéfique pour la prise de muscle et l’endurance musculaire mais pas pour la prise de force. C’est donc une façon de faire qui doit être utilisée avec parcimonie car elle altère la récupération en stressant l’organisme.

3. Gardez le squat dans votre routine d’entraînement

Même si vous ne faites pas de force athlétique, vous devriez faire du squat toute l’année. Les bénéfices sont justes trop nombreux pour éluder cet exercice. En tant que pratiquant de musculation vous n’êtes en revanche pas obligé de commencer votre séance de jambes par du squat et mettre très lourd. Vous pouvez au contraire faire cet exercice en dernier avec des poids plus légers et toujours en tirer le meilleur parti. Cela peut être du squat traditionnel, guidé ou même frontal.

4. Notez vos performances

Tout comme un chef de cuisine garde ses meilleures recettes pour reproduire ce qui a bien marché, vous devez en faire autant pour espérer progresser au maximum de vos capacités. Que cela soit quelque chose que vous avez constaté ou que vous avez lu, au cours de votre périple en musculation vous découvrirez que certaines techniques marchent très bien pour vous. Après quelques temps vous voudrez justement reproduire ce qui a fonctionné, mais sans trace écrite ni souvenir précis, cela sera difficile ! Ainsi, vous douterez moins et aurez une image définie d’où vous en êtes et saurez ce qui fonctionne pour vous et ce qui est inefficace.