Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 515 références / 67 674 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Culture

L'hormone adiponectine : incontournable pour comprendre la prise de graisse


Publié le 15 septembre 2015

L'adiponectine est une hormone qui joue un rôle clé dans le développement de la résistance à l'insuline et l'athérosclérose (perte d'élasticité des artères). Bien qu'elle circule à haute concentration dans l'organisme, le niveau d'adiponectine est plus faible chez les sujets obèses. Une adiponectine faible est donc associée à des hauts taux de tissus adipeux corporels mais aussi à la résistance à l'insuline, au diabète de type 2, aux maladies cardiovasculaires et à l'hypertension. Il faut savoir que les taux d'adiponectine sont plus bas chez l'homme que chez la femme et varient aussi selon l’ethnicité.

 

timthumb-620x400

 

La graisse viscérale est une prédiction d'un faible taux d'adiponectine. Lorsque l'on administre de l'adiponectine, le taux de plasma du glucose se réduit et la sensibilité à l'insuline s'améliore. Les mécanismes principaux par lesquels l'adiponectine augmente la sensibilité à l'insuline sont l'augmentation de l'oxydation des acides gras et l’inhibition de la production de glucose.

 

 

Comment optimiser son taux d'adiponectine afin de favoriser la perte de graisse ?

 

La capacité de l'adiponectine à utiliser les glucides comme source d'énergie et à augmenter le métabolisme peut être optimisée en étant plus actifs toute la journée et en consommant des graisses mono insaturées. Priviliégiez les meilleurs sources de ces lipides bons pour le système cardiovasculaire en incluant dans votre alimentation les pistaches, l'huile d'olive et de colza ainsi que les noisettes.