Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 521 références / 69 442 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
Culture

Le cyclage des glucides, qu'est-ce que c'est ?


Publié le 27 avril 2015

 

Le cyclage des glucides ou "carb cycling" est un type de diète faible voir dépourvue en glucides alternée avec des périodes modérées voir élevées en glucides. Le but est de cycler les hydrates pour atteindre le résultat recherché.

 

10968346_845095672218034_3024358541815493623_n

 

La plupart des gens sont persuadés que consommer très peu voir pas du tout de glucides sur des très longues périodes est bon pour eux en période de sèche. Le problème principal de ce genre d'alimentation c'est qu'elle est temporaire puisqu'elle réduise votre énergie et votre force. Ceci est loin d'être la meilleure méthode pour à la fois perdre de la graisse et maintenir sa masse musculaire. Vous ne pouvez donc pas vous alimenter de cette façon ad vitam aeternam puisque votre organisme de sportif requiert des glucides pour fonctionner efficacement.

 

 

En revanche, il va sans dire qu'une alimentation riche en glucides, même si elle peut accélerer votre métabolisme et favoriser la performance, n 'est pas idéale pour perdre de la graisse car il n'y a pas de déficit calorique.

 

 

C'est à ce moment qu'intervient le cyclage des glucides qui est une méthode "zig zag" vous permettant d'accéder aux bénéfices des deux autre types d'alimentation énoncés précédemment et conserver votre masse musculaire tout en perdant uniquement la graisse. Ce type de méthode aide aussi à conserver une certaine santé mentale ainsi que votre force et endurance à l'entraînement.

 

 

Le cyclage des glucides fonctionne en donnant à l'organisme l'énergie nécessaire à l'accélération du métabolisme tout en créant un déficit pour amorcer la perte de graisse. Les jours sont soient hauts en glucides, soient modérés/bas voir dépourvus de glucides.

 

 

Exemple : 4 jours faibles en glucides suivis d'un jour haut, 2 jours sans glucides suivis d'un jour bas, un jour modéré et un jour haut etc. Bien sûr cela doit être modulé en fonction de chacun et de ses objectifs personnels.

 

 

Ce qui fonctionne généralement très bien : placez des jours hauts en glucides les jours où vous effectuez vos séances les plus intenses et lourdes (cuisses et dos par exemple). Les jours faibles en glucides se placeront les jours où vous faites des entraînements moins durs et les jours de repos. .