Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 515 références / 67 674 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
bon à savoir

Une simple astuce pour améliorer sa sensibilité à l'insuline et amorcer la fonte adipeuse


Publié le 20 août 2015

 

Si vous cherchez à perdre de la graisse, plus vous serez sensible à l'insuline plus la perte sera efficace. De nombreux éléments contribuent à la sensibilité à l'insuline : l'entraînement, les nutriments, le mode de vie...

 

On ne peut tout simplement pas être dessiné et en bonne santé sans avoir une bonne sensibilité à l'insuline. 

 

 images

 

 

Qu'est-ce que la sensibilité à l'insuline ? 

 

La sensibilité à l'insuline est la réaction de l'organisme aux effets physiologiques de l'insuline qui est produite après un repas. Etre sensible à l'insuline signifie que l'on a besoin de moins d'insuline pour baisser le taux de glucose sanguin qu'une personne avec une résistance à l'insuline.

Il est très important de comprendre que tout aliment va stimuler l'insuline mais pas avec le même impact. Les lipides ont peu d'influence sur l'insuline tandis que les protéines ont un impact modéré et les glucides ont quant à eux l'incidence la plus importante sur l'insuline.

 

 

Insuline élevée, quel danger ? 

 

Trop d'insuline, trop souvent, sur des longues périodes mène à la prise de graisse, à l'obésité et à la résistance à l’insuline qui est à l'origine du diabète de type 2. Vous voulez perdre plus vite du gras ? Concentrez vous donc sur l'amélioration de votre sensibilité à l'insuline. Avoir un taux de sucre sanguin stable est essentiel.

 

La science a identifié un aliment simple et sous estimé qui réduit à la fois la réponse à l'insuline des gros repas riches en glucides et le pourcentage de graisse : l'acide acétique, autrement appelé...vinaigre !

 

drinking_apple_cider_vinegar_for_weight_loss

 

La première étude sur l'impact du vinaigre a été effectuée en 1988 et depuis, de nombreuses ont suivi, se concentrant sur le taux de sucre sanguin, le niveau d'insuline, la dépense énergétique, la satiété et le pourcentage de graisse. Toutes ont démontré un effet positif dans la consommation de vinaigre. Une étude japonaise de 2009 a même montré une réduction du tour de taille et du pourcentage de graisse chez les sujets obèses avec 15 ml de vinaigre par jour. Cette même équipe a démontré en 2010 que la consommation de vinaigre augmente la dépense calorique. La même année, une autre étude a découvert que la glycémie d'après repas était réduite quand des personnes diabétiques consommaient du vinaigre avec leur repas. Le vinaigre a aussi un effet rassasiant, incitant donc à manger moins.

 

 

Que vous ayez besoin de perdre de la graisse, stabiliser votre taux de glucose sanguin ou juste avoir moins d'appétit, l'addition du vinaigre dans votre alimentation est un geste simple qui vous amène de nombreux bénéfices. Utilisez donc tout type de vinaigre dans vos préparations alimentaires (salades, poissons etc).

 

 

 

Sources : 

Hiromi Yamashita (2015): Biological Function of Acetic Acid- Improvement of Obesity and Glucose Tolerance by Acetic Acid in Type 2 Diabetic Rats, Critical Reviews in Food Science and Nutrition

Ebihara K, Nakajima A. Effect of acetic acid and vinegar on blood glucose and insulin responses to orally administered sucrose and starch. Agric Biol Chem

Kondo et al, Vinegar intake reduces body weight, body fat mass, and serum triglyceride levels in obese Japanese subjects, Biosci Biotechnol Biochem. 2009

Hattori M et al,  A single oral administration of acetic acid increased energy expenditure in C57BL/6J mice, Biosci Biotechnol Biochem. 2010