Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 525 références / 70 152 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
bon à savoir

Quels sont les effets de l'alcool sur la musculation ?


Publié le 13 août 2015

 

Bien que l'alcool soit synonyme de fêtes et de relaxation pour beaucoup, si vous êtes un athlète ou un pratiquant de musculation régulier et concentré sur la prise de muscles, vous serez surpris de l'impact très négatif de l'alcool sur la croissance musculaire.

 

how-to-gain-muscle-for-skinny-guys-1060463-flash

 

 

 Des calories vides

 

L'alcool est dépourvu de vitamines et nutriments, vous remplissant l'estomac pour rien. Il contient 7 calories par gramme, ce qui signifie qu'un shot de vodka vous donnera 100 calories, beaucoup trop si vous cherchez à perdre de la graisse. De plus l'alcool ralenti le métabolisme et interrompt le cycle de Krebs qui participe au métabolisme des protéines, glucides et lipides et qui permet la production d'énergie cellulaire. L'organisme devient incapable de brûler les graisses. De plus, le foie est surtaxé afin de digérer et métaboliser l'alcool.

 

 

 

La déshydratation 

 

L'alcool cause de la déshydratation. C'est en effet un diurétique qui crée une envie d'uriner excessive. Le fait de trop uriner va faire perdre à l'organisme des ions comme le sodium, potassium et magnésium qui sont nécessaires à son fonctionnement.

La rétention d'eau intramusculaire est importante pour les culturistes car elle donne une apparence dessinée et veineuse. La déshydratation due à l'alcool rend la construction musculaire plus difficile. La prise de muscle est altérée parce que l'absorption des nutriments essentiels est bloquée. Les nutriments sont cruciaux pour la contraction musculaire, la relaxation, la réparation et la prise de volume.

 

 

Ralentissement de la synthèse protidique

 

L'alcool ralenti la synthèse protidique. Celle-ci est le procédé par lequel le nitrogène des acides aminés est utilisé par les cellules pour construire les protéines. Plus d'alcool = moins de nitrogène pour les muscles.

 

 

Réduction de l'énergie et de la force

 

Si vous avez consommez de l'alcool 1-2 jours avant l'entraînement, vous allez ressentir une baisse d'énergie et un impact négatif sur la performance. L'alcool affecte le métabolisme de plusieurs substances dont les lipides et glucides. Cette baisse de performance et d'énergie a aussi une influence négative sur le système cardiovasculaire. Le métabolisme des glucides, particulièrement affecté par l'alcool, limite les réserves de glycogène musculaire entraînant la fatigue et le manque de congestion.

 

 

Comment limiter la casse ? 

 

Si vous buvez de l'alcool pendant un repas, limitez au maximum les glucides et les lipides. Cela vous évitera de les stocker dans les cellules graisseuses.

 

A choisir, privilégiez la bière et le vin blanc. Ces alcools ont un meilleur impact sur l'appétit !

 

Évitez les cocktails ! Alcool + sucre = catastrophe hormonale, perte de muscle et prise de gras.

 

L'alcool après l'entraînement a un impact moins négatif qu'avant l'entraînement.

 

alcohol

 

Ce qu'il faut conclure : L'alcool est une source de calories non nutritive. Il va diminuer les niveaux de vitamines du groupe B, le zinc, magnésium et autres. Le métabolisme souffre à cause de cette malnutrition. S'il vous arrive de boire, n’hésitez pas à vous supplémenter avec un bon complexe multivitaminé afin de limiter la perte de nutriments essentiels.