Service client
01 47 01 25 25
Livraison gratuite en 24h
si commande passée avant 16h
+ de 100 000 clients satisfaits
chaque année
MENU
1 549 références / 65 907 produits en stock
Mon panier 0
  • Votre panier est vide.
Ma recherche
bon à savoir

Le cortisol : l'hormone à double face


Publié le 11 août 2015

 

Le cortisol est l'hormone qui a la réputation la plus négative qui soit, corrélée au catabolisme musculaire (dégradation du muscle) et au stress. Cependant, un niveau adéquat de cortisol au bon moment est très utile à l’organisme pour prendre du muscle et perdre de la graisse.

 

 

Le cortisol, c'est quoi ? 

 

Le cortisol est une hormone produite par les glandes surrénales. L'une de ses fonctions principales est d'amener les apports en glucose, protéines et lipides en dehors des tissus pour qu'ils se retrouvent dans la circulation sanguine.

Les niveaux de cortisol ont tendance à s'élever énormément le matin au réveil lorsque vous vous réveillez et sont au plus haut 30 minutes plus tard, avant de décliner au cours de la journée. C'est aussi une réponse à un stress physique ou émotionnel.

 

 

Comment le cortisol affecte la construction musculaire ?

 

Beaucoup pensent que le cortisol est une "mauvaise" hormone qu'on devrait éviter à tout prix.

Il est vrai que le cortisol a un effet catabolisant (dégradation de la protéine). Cependant c'est parfois une bonne chose ! En aidant à casser de la fibre musculaire à l'effort, le cortisol joue un rôle important dans la réparation musculaire post exercice et la récupération.

 

Overtraining

 

Nous savons que les taux de cortisol ont tend à s'élever pendant et après l'exercice. Mais si la nutrition et la supplémentation sont là, cela ne semble pas avoir d'impact négatif sur la croissance musculaire.

 

Le problème majeur du cortisol, c'est qu'il ne faut pas y être exposé sur des périodes trop longues, d'où l’intérêt d'avoir une nutrition adaptée à vos besoins qui favorise une récupération optimale. L'exposition durable au cortisol inhibe la synthèse protidique, promeut la dégradation musculaire tout en affectant les hormones anabolisantes (testostérone et hormone de croissance notamment).

 

 

Quel impact du cortisol sur la perte de graisse ? 

 

Encore une fois, il faut faire la distinction entre les effets du cortisol sur le court terme et sur le long terme. Le cortisol accélère le déstockage des graisses venant des cellules graisseuses. L'élévation du cortisol pendant l'exercice favorise la destruction des graisses installer afin qu'elles soient brûlées comme énergie.

 

food_slob

 

Cependant, lorsque les niveaux de cortisol sont élevés pendant longtemps, le cortisol a l'effet inverse, incitant à la prise de gras via...l'appétit ! Le cortisol a en effet la fâcheuse tendance à stimuler votre appétit, particulièrement pour les aliments riches en sucres et graisses mais aussi à faciliter la rétention d'eau.

 

Conclusion : Le cortisol a un mauvais mais aussi un bon côté. Il fait partie du panel d'hormones à l'intérieur de l’organisme, jouant un rôle essentiel. On ne veut donc pas s'en débarrasser complètement mais on ne veut pas non plus rester autour trop longtemps !